Deuxième album en dix ans d'existence pour Forestare, ensemble qui regroupe 15 musiciens, dont 13 guitaristes, sous la direction d'Alexandre Éthier.

Publié le 31 mars 2012
Alexandre Vigneault LA PRESSE

Sur son premier disque, le collectif cartographiait une vaste forêt dans laquelle se dressaient entre autres des oeuvres de Steve Reich (Electric Couterpoint I, II et III) et des versions instrumentales de chansons de Richard Desjardins (Les Yankees, La maison est ouverte). Arauco se concentre sur des pièces de Javier Farias, jeune compositeur chilien qui a fondé son propre ensemble de guitares. Ses musiques regroupées sur ce disque s'inspirent d'un texte qui raconte la résistance des mapuches (peuplade autochtone du centre du Chili et de l'Argentine) contre les Conquistadors espagnols au 16e siècle.

L'album s'écoute comme un poème épique. Les affrontements et les moments de tension sont soulignés à grand renfort de contrebasse, alors que les mouvements de troupes, les batailles et les courtes trêves sont racontés par des guitares tantôt tempétueuses, tantôt mélancoliques. La force de frappe de Forestare tient à la virtuosité de ses musiciens. Sa maestria, elle, se trouve dans cet équilibre judicieux entre tension, passion, violence et douleur. L'album est complété par des compositions de Raphaël Reed, François Gauthier et Pascal Sasseville Quoquochi.

À télécharger: Arauco IV

CLASSIQUE

Forestare

Arauco

***

Atma Classique / Naxos