Avec ce troisième album en autant d'années, Jonathan Roy a choisi de relever le défi de chanter en français.

Geneviève Bouchard, Le Soleil LA PRESSE

Il s'agit d'une première pour le jeune homme qui a grandi aux États-Unis. Les paroliers Jamil, Étienne Drapeau et Félix Gray prêtent leur plume à l'ex-hockeyeur, qui a visiblement fait des efforts pour peaufiner sa diction, au détriment parfois de la spontanéité dans l'interprétation.

Roy délaisse quelque peu la pop acoustique qui donnait le ton à son album précédent et se laisse aller à des rythmes plus urbains. La route s'ouvre sur une note ensoleillée et groovy (J'me sens bien), laisse entendre des influences de Coldplay (Et si je prie), joue dans les cordes de la ballade R & B (T'es pas possible) ... On ne révolutionne rien, mais les mélodies sont efficaces et les arrangements soignés. Jonathan Roy a tout pour séduire les ondes, particulièrement lorsqu'il partage le micro avec Natasha St-Pier. Voilà une belle carte de visite pour un musicien qui nourrit des ambitions de l'autre côté de l'Atlantique...

À télécharger: J'me sens bien

Pop Rock

Jonathan Roy

La route

** 1/2

Tandem