O.K. c'est vrai, c'est juste absolument too much, extrême, ce sixième album studio d'Éric Lapointe.

Publié le 4 déc. 2010
Marie-Christine Blais LA PRESSE

C'est tout sauf sobre, sans mauvais jeu de mots... C'est vrai que la raucité et la diction d'Éric Lapointe sont excessives, que les arrangements de Stéphane Dufour sont limite caricaturaux du classic rock («C'est-tu un nouveau rock band?» m'a-t-on demandé devant une couple de solos particulièrement immodérés), que les thèmes sont quasi parodiques (violence, dépendances de toutes sortes, excès, mort...), et qu'Ils s'aiment de Lavoie n'est pas la meilleure reprise faite par Éric.

Sauf que. Sauf que ça frappe dans le dash pareil et qu'on se surprend à chanter - parfois à beugler - les chansons à pleine voix et qu'on se retient de ne pas faire de air guitar. Sauf que Roger Tabra et Lapointe ont écrit ici certains de leurs meilleurs textes. Sauf que Tu t'es laissé tomber, inspiré par le suicide d'un proche, est une chanson qui délivre vraiment de la colère qu'on ressent devant un être qui se tue. Maintenant, on voudrait juste ne pas devoir un jour la chanter en pensant à Lapointe...

*** 1/2

Rock  Éric Lapointe  Le ciel de mes combats  Instinct Musique/Dep