Métisse magnifique, la quinquagénaire Razia Said a parcouru le monde sa vie durant, sans renier ses racines malgaches qu'elle a longuement laissé infuser dans les eaux internationales.

Publié le 27 févr. 2010
Alain Brunet LA PRESSE

Dans cette suite hallucinante de séjours aux Comores, au Gabon, en France, à New York, Ibiza, Milan et autres points névralgiques de cette petite planète, Razia a travaillé comme pharmacienne, styliste, mannequin... Elle a trouvé finalement l'issue de ses migrations pour devenir l'artiste qu'elle a toujours été.

Un voyage de recherches intenses à Madagascar l'a reconnectée à son île-continent, son réseau de contacts lui a permis de travailler avec d'excellents musiciens malgaches dont le guitariste Dozzy Njava et l'accordéoniste Régis Gizavo.

Cette dizaine de chansons tirent leurs origines au nord-est de Madagascar, là où Razia a passé son enfance, plus précisément dans la ville d'Anthala. Avec Zebu Nation, Razia nous offre le patrimoine actualisé d'un des premiers peuples métis de l'histoire humaine, mélange typique de l'océan Indien où se croisent les musiques d'Afrique australe, d'Asie méridionale et plus encore.

Avec Zebu Nation, Razia est rentrée à la maison... et nous propose de l'y accompagner.

Extrait: Mifohaza

Musiques du monde

Razia

Zebu Nation

Maison de disque: Cumbancha