(New York) Stephen Sondheim, l’auteur-compositeur qui a remodelé le théâtre musical américain dans la seconde moitié du 20e siècle avec ses paroles brillantes aux rimes complexes, son utilisation de mélodies évocatrices et sa volonté d’aborder des sujets inusités, s'est éteint. Il avait 91 ans.

Mis à jour le 26 nov. 2021
Mark Kennedy Associated Press

La mort de Stephen Sondheim a été annoncée par son avocat établi au Texas, Rick Pappas, qui a déclaré au New York Times que le compositeur était mort vendredi à son domicile de Roxbury, dans le Connecticut.

Stephen Sondheim a influencé plusieurs générations d’auteurs-compositeurs de théâtre, en particulier avec des comédies musicales marquantes telles que CompanyFollies et Sweeney Todd, qui sont considérées parmi ses meilleures œuvres. Sa ballade la plus célèbre, Send in the Clowns, a été enregistrée des centaines de fois, notamment par Frank Sinatra et Judy Collins.

L’artiste refusa de se répéter, puisant l’inspiration pour ses spectacles dans des sujets aussi divers qu’un film d’Ingmar Bergman (A Little Night Music), l’ouverture du Japon à l’Occident (Pacific Overtures), le peintre français Georges Seurat (Sunday in the Park With George), les contes de fées de Grimm (Into the Woods) et même les assassins de présidents américains (Assassins), entre autres.

« Le théâtre a perdu l’un de ses plus grands génies et le monde a perdu l’un de ses écrivains les plus grands et les plus originaux. Malheureusement, il y a maintenant un géant dans le ciel. Mais l’éclat de Stephen Sondheim sera toujours là alors que ses chansons et ses spectacles légendaires seront joués pour toujours », a écrit le producteur Cameron Mackintosh en hommage.

Six des comédies musicales de Stephen Sondheim ont remporté des prix Tony pour la meilleure partition, et il a également reçu un prix Pulitzer (Sunday in the Park), un Oscar (pour la chanson Sooner or Later du film Dick Tracy), et la Médaille d’honneur présidentielle. En 2008, il a reçu un Tony pour l’ensemble de sa carrière.

La musique et les paroles de Stephen Sondheim donnaient à ses spectacles un côté sombre et dramatique, alors qu’avant lui, le ton dominant des comédies musicales était pétillant et comique. Frank Sinatra, qui a connu un succès avec Send in the Clowns de Sondheim, s’est plaint un jour : « Il pourrait me rendre beaucoup plus heureux s’il écrivait plus de chansons pour des chanteurs de saloon comme moi. »

Pour les fans de théâtre, la sophistication et l’éclat de Stephen Sondheim ont fait de lui une icône. Un théâtre de Broadway porte son nom.