Les Brit Awards, qui récompensent chaque année les artisans de la musique en Grande-Bretagne, ont annoncé ce lundi la fin des catégories genrées.

Josée Lapointe
Josée Lapointe La Presse

Lors de la prochaine cérémonie qui aura lieu le 8 février 2022, les prestigieuses catégories Artiste de l’année et Artiste international de l’année ne seront donc plus séparées entre « male » et « female ». Tous les artistes, quel que soit le genre auquel ils s’identifient, se retrouveront ainsi sous le chapeau d’une seule catégorie inclusive.

Cette décision est une réponse aux reproches qui avaient été adressés aux Brit Awards en 2020 par le chanteur non binaire Sam Smith, qui disait ne pas se reconnaitre pas dans la séparation des catégories entre homme et femme. « J’ai hâte à ce jour où les cérémonies représenteront la société dans laquelle nous vivons », avait-il déclaré.

« Il est important que les Brits continuent d’évoluer et de viser le plus d’inclusion possible », a déclaré au Guardian le coprésident de Polydor Records Tom March, qui est aussi président des Brit Awards cette année, pour expliquer la décision.

Toujours dans un désir d’être plus représentatifs, les Brit Awards ont annoncé la création de quatre nouvelles catégories dans des styles musicaux précis : alternative/rock, hip-hop/grime/rap, dance et pop/R’n’B. Les gagnants seront déterminés par vote du public.