La musique pour piano de Grieg ne rencontre malheureusement pas tellement la faveur des concertistes, si on excepte son fameux Concerto. Il y a pourtant à boire et manger dans la centaine de morceaux écrits pour cet instrument par le compositeur de Peer Gynt. Tout n’est pas également inspiré, mais on trouve plusieurs petits bijoux qui gagneraient à être davantage entendus.

Emmanuel Bernier Collaboration spéciale

C’est dans ce contexte que paraît ces jours-ci, chez ATMA, le nouveau disque du pianiste torontois Sheng Cai, entièrement consacré à ce compositeur. Le musicien a jeté son dévolu sur les deux œuvres les plus importantes, soit la Sonate en mi mineur, opus 7, et la Ballade en sol mineur, opus 24, en plus d’une transcription de la célèbre Suite n1 de Peer Gynt, réalisée par le compositeur lui-même, et les rares Scènes de la vie populaire, opus 19.

Peu connu au Québec, Sheng Cai est né en Chine et a immigré très jeune dans la Ville Reine, où il a travaillé auprès d’Anton Kuerti. Il a enregistré les Études d’exécution transcendante de Liszt pour le même label il y a deux ans. Son nouveau disque a pour sa part été réalisé en décembre dernier à l’Isabel Bader Center de Kingston.

0:00
 
0:00
 

Cai a un jeu très précis et est capable d’aller chercher des couleurs intéressantes dans la nuance piano, notamment dans la Ballade. Là où le bât blesse, c’est que son interprétation manque souvent de caractère, notamment dans les passages rapides. Il ne faut pas oublier que Grieg a lui-même étudié avec Liszt. Les différentes indications données par le compositeur dans la Ballade (capriccioso, furioso, scherzando, etc.) invitent par conséquent, il me semble, à plus de feu.

Les épisodes plus lents souffrent du même problème, comme le Menuetto de la Sonate, qui n’a rien de l’affliction que va par exemple chercher Leif Ove Andsnes dans sa version référentielle chez Virgin. Même chose dans « La mort d’Åse » de la suite de Peer Gynt, où le « doloroso » se dissout dans une relative indifférence.

On achètera davantage le disque pour l’opus 19, qui contient trois morceaux à découvrir.

Edvard Grieg

Musique classique

Edvard Grieg

Sheng Cai

ATMA Classique