(Chicago) Le rappeur DaBaby a été expulsé du festival Lollapalooza de Chicago après avoir proféré la semaine dernière des propos homophobes lors d’un concert dans la région de Miami.

Associated Press

DaBaby, de son vrai nom Jonathan Kirk, devait conclure dimanche soir le festival qui se déroule au centre-ville de Chicago. Les organisateurs ont annoncé qu’il sera remplacé par un autre rappeur, Young Thug.

« Lollapalooza a été fondé sur les principes de la diversité, de l’inclusivité, du respect et de l’amour, ont-ils déclaré sur Twitter. À cause de cela, DaBaby ne présentera pas ce soir son concert à Grant Park. »

Ils n’ont pas répondu à une demande d’entrevue.

Au cours des derniers jours, plusieurs artistes, dont Madonna, Questlove et Elton Jones, avaient dénoncé les propos formulés dimanche par DaBaby lors d’un concert au Miami’s Rolling Loud Festival.

En employant un langage obscène, il avait demandé aux spectateurs qui n’étaient pas homosexuels ou atteints du sida ou du VIH d’allumer leur téléphone. Il avait aussi affirmé de façon erronée que ces maladies tuaient ceux qui en étaient atteints en deux ou trois semaines.

Les porte-parole de DaBaby n’ont pas répondu aux demandes d’entrevue. Répondant à un appel téléphonique, une personne présente aux bureaux de sa maison de disque, South Coast Music Group, a refusé de s’identifier avant de dire « pas de commentaire. »

Le rappeur de la Caroline du Nord avait obtenu un grand succès avec sa chanson Rockstar en 2020. Il avait été finaliste au Grammy remis à l’enregistrement de l’année.