(Saint-Domingue) Le chanteur-compositeur dominicain Johnny Ventura, figure du merengue, s'est éteint mercredi à l’âge de 81 ans d’une crise cardiaque, à Santiago de la Caballeros, dans le nord de la République dominicaine où un deuil de trois jours a été décrété.

Agence France-Presse

Surnommé « El Caballo Mayor » (Grand cheval), Johnny Ventura, qui avait aussi été député-maire de Saint-Domingue la capitale dominicaine, a produit plus de 100 albums devenant une icône de la musique caribéenne et latina.  

Il était notamment l’auteur des tubes La muerte de Martin, Dilema ou Cabo’e vela.

On peut notamment entendre sa musique dans Sang pour Sang des frères Coen (1984) ou Les Envoûtés de John Schlesinger (1987).

Le président dominicain Luis Abinader a décrété trois jours de deuil national les 29, 30 et 31 juillet en hommage à Ventura, de son vrai Juan de Dios Ventura Soriano qui aura droit à des honneurs militaires.  

« Pour ta musique et ton héritage, pour ton sourire et ton exemple, pour ta bonne humeur et nous avoir montré à tous ce qu’est le merengue ! Merci Don Johnny » a écrit sur twitter le musicien dominicain Juan Luis Guerra.

L’ancien président Leonel Fernandez (1996-2000) a lui salué « une gloire du merengue, un exceptionnel être humain et un infatigable défenseur de la Constitution. Son héritage artistique et patriotique sont un symbole de la “Dominicanité” ».