(New York) Ils sont des millions à avoir, comme lui, chanté faux sur le refrain de Just a Friend, son plus grand succès : Biz Markie, l’« ami » du hip-hop, est mort vendredi à 57 ans, selon son entourage.

Agence France-Presse

« Biz a laissé un héritage artistique qui sera célébré pour toujours par ses pairs au sein de l’industrie [musicale, NDLR] et ses fans bien aimés dont il a été capable de toucher les vies par la musique pendant plus de 35 ans », a écrit sa représentante Jenni Izumi dans un communiqué à l’AFP.

Biz Markie est décédé avec son épouse à ses côtés, a-t-elle précisé. Aucune information sur la cause de son décès n’a été fournie.

« Tu vas tellement me manquer mon ami, ça fait mal. Tellement de souvenirs », a réagi le rappeur Q-Tip, lui aussi natif du quartier de Harlem, à New York.

Connu pour ses talents de beatboxer et ses paroles pleines d’autodérision, Marcel Theo Hall à l’état civil avait lancé sa carrière au milieu des années 80.

La sortie en 1989 du savoureux Just a Friend avait propulsé la carrière du « Clown du Hip-Hop » dans la lumière. Sa chanson autobiographique Vapors, où il rappelait ses ambitions d’adolescent, avait été reprise par Snoop Dogg en 1997.

Il a aussi joué un petit rôle d’extraterrestre dans le film Men in Black II avec à l’affiche Will Smith.

« Humour new-yorkais »

Plus récemment, Biz Markie s’était illustré pour ses talents de DJ. Il avait participé à des émissions musicales avec plusieurs nouvelles vedettes du rap comme Cordae.

Biz Markie avait aussi fait plusieurs apparitions sur le grand écran, souvent pour jouer une vision humoristique de lui-même et avait même prêté sa voix au dessin animé Bob l’éponge.

Sa notoriété dépassait largement les frontières de New York, ou des États-Unis, l’artiste se produisant régulièrement à l’étranger, comme au Bataclan, à Paris.

« Biz Markie a bouleversé le hip-hop et a présenté le sens de l’humour new-yorkais à des publics du monde entier », a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio sur Twitter. « Nous pleurons un vrai fils de Harlem ce soir. »

Il y a quelques mois, Biz Markie s’était lui-même ému de la mort d’un autre grand de New York, le rappeur DMX.