Deuxième artiste à fouler les planches du Manège militaire dans la série dite « solaire » du Festival d’été de Québec (FEQ), Cœur de pirate s’est amenée en début de soirée vendredi avec un court, mais lumineux récital, seule au piano. Un spectacle d’une heure majoritairement instrumental, mais néanmoins truffé d’anecdotes rigolotes de la part de l’autrice-compositrice-interprète.

Publié le 9 juill. 2021
GENEVIÈVE BOUCHARD Le Soleil

Tout récemment, Béatrice Martin a fait paraître l’album Perséides, sur lequel elle offre un tour du Québec musical en mode néoclassique. C’est l’intime voyage musical qu’elle a offert aux festivaliers en salle et à la maison (la prestation était aussi diffusée virtuellement). Une sorte d’hommage à ses parents, aussi, présents pour l’occasion… Et une façon de se faire pardonner d’avoir tant « chialé » lors des multiples voyages en famille qui ont ponctué sa jeunesse, a-t-elle confié.

Lisez la suite de l’article sur le site du Soleil