Mélodiste de talent, Paolo Philpot s’est fait connaître il y a quelques années au sein du groupe pop-rock Cherry Chérie. Mais il avait manifestement besoin de s’exprimer autrement. Filpo est son nouveau véhicule, plus rock, plus hargneux, plus audacieux.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Printemps, premier album du quatuor complété par son complice Gabriel L’Heureux (basse) et les nouveaux venus Gabriel Lapointe (batterie) et Paul Aubry (claviers), est une proposition somme toute très accessible, dans le genre indie rock planant qui n’a plus vraiment besoin de présentation. C’est néanmoins très bien ficelé, avec une signature sonore très organique, très seventies – la contribution du vétéran Pierre Duchesne à la réalisation (Richard Séguin, Paul Piché, Kaïn, Kevin Parent) y est certainement pour quelque chose.

Paolo Philpot est manifestement à l’aise avec les mots et sait comment faire chanter la langue de Molière. Toutefois, sa voix est souvent un peu juste, trop timide dans son timbre. C’est quand il mord dans son texte qu’il est au mieux, ce qui survient la plupart du temps quand il se retrouve dans un écrin de guitares plus menaçantes, avec une batterie plus enveloppante, comme dans les robustes Endorphine, Backlash, Étoiles et Mort à la reine. Ces titres nous montrent aussi que les gars de Filpo ne craignent pas l’audace, notamment dans le vigoureux pont d’Endorphine ou avec le saxophone acidulé de la finale de Backlash.

On devine aussi que l’auteur a construit son renouveau printanier sur les traces laissées par un hiver plutôt sombre : c’est la colère contenue de Philpot que l’on entend dans Endorphine – « Au fond de ta gorge, ton cri se noie et coule au fond de toi » –, même chose dans Mort à la reine – « Le temps est une robe qui ne te fait plus vraiment ».

L’ensemble est toutefois rafraîchi par les jolies ballades Comme une plume et Laisser couler, de même que par Apparition et Incendie, de bonnes chansons pop-rock accrocheuses qui ont certainement un beau potentiel commercial.

0:00
 
0:00
 

IMAGE FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Printemps

INDIE ROCK
Printemps
Filpo
Coyote Records
★★★½