Les sœurs Söderberg, du groupe First Aid Kit, vouent une espèce de culte à Leonard Cohen, qu’elles ont découvert à l’adolescence. Lorsque, à la fin de l’automne 2016, elles ont été invitées à monter un spectacle au Dramaten de Stockholm, l’idée s’est imposée d’elle-même : rendre hommage au poète montréalais, qui venait tout juste de traverser la porte qui mène à l’éternité.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Who by Fire, enregistré en direct au mois de mars 2017, témoigne de cette veillée funèbre pour laquelle Johanna et Karla se sont entourées d’un groupe, d’un chœur et de plusieurs amis (dont Loney Dear). La bande revisite les airs les plus connus de Cohen, mais aussi son œuvre poétique.

L’effort de relecture est le plus souvent minimal, voire inexistant. La différence, c’est bien sûr que les morceaux ne sont pas portés par une voix grave et profonde, mais par celles, plus graciles, des sœurs Söderberg et leurs jolies harmonies vocales. Ce qui ne veut pas dire qu’elles n’osent rien : elles glissent en effet entre les chansons quelques lectures poétiques. Elles proposent même une version presque déclamée de The Future, dont les mots – directs et parfois crus – résonnent puissamment.

0:00
 
0:00
 

Le concert a un aspect plus solennel que funèbre. Or, les interprétations ne s’avèrent pas, au bout du compte, particulièrement transcendantes. Ceux qui aiment Cohen les trouveront sans doute un peu légères. Ceux qui suivent First Aid Kit trouveront peut-être leur plaisir à entendre les deux sœurs chanter les mots d’un artiste qu’elles idolâtrent.

IMAGE FOURNIE PAR SONY

Pochette de l’album Who By Fire, de First Aid Kit

Reprises
Who By Fire
First Aid Kit
Sony
★★★