Sept mois après s’être retiré de la scène publique dans la foulée d’allégations de nature sexuelle qui le visaient, le chanteur Yann Perreau a publié mardi une lettre sur son compte Facebook pour s’excuser à nouveau, faire le point sur son cheminement et remercier sa conjointe de l’accompagner dans ce processus.

Simon Chabot Simon Chabot
La Presse

« D’avoir été au cœur de cette tempête médiatique, personnelle et professionnelle m’a profondément secoué, écrit le chanteur. Mon travail d’introspection m’a définitivement fait prendre conscience des conséquences négatives que mes actes et propos irréfléchis ont pu causer : d’abord sur la vie des personnes qui ont senti le besoin de les dénoncer, puis sur la vie des gens autour de moi. »

Dans cette lettre, qu’il a rédigée sans l’apport d’une firme de relations publiques précise-t-il, Yann Perreau dit espérer que la dénonciation de ses fautes aura « marqué suffisamment les esprits pour éviter que d’autres femmes doivent subir semblables manques de jugement de la part d’autres hommes, à l’avenir ». Il ajoute : « Pour ma part, j’ai l’humilité et le bon entourage pour transformer la traversée du désert, celle dans laquelle ce grand mouvement de femmes m’a engagé, en moment charnière. »

Enfin, l’artiste tient à remercier sa conjointe, qui lui a accordé son pardon, de l’accompagner dans ce processus pour « réparer tranquillement les dommages ». « Marie-Pier, merci pour la puissante leçon d’amour », conclut-il.

Yann Perreau n’évoque aucune volonté de revenir sur le devant de la scène dans sa publication. Son site web annonce néanmoins des spectacles pour les prochaines semaines un peu partout au Québec, mais il ne semble pas possible de se procurer des billets pour ces évènements.

En juillet dernier, le label Bonsound a mis fin à son lien d’affaires avec le chanteur dans la foulée des allégations publiées sur Instagram. L’album Goûter le temps, qui devait être lancé en 2020, n’a toujours pas été diffusé à ce jour.