La soprano canadienne de renommée internationale Erin Wall n’est plus.

La Presse Canadienne

Elle est décédée jeudi des complications liées à un cancer du sein à l’âge de 44 ans.

Erin Wall a tenu des rôles de premier plan dans plusieurs des plus prestigieux opéras dans le monde, incluant le Metropolitan Opera, La Scala, l’opéra d’État de Vienne, l’Opéra national de Paris et le Lyric Opera of Chicago.

Le président et chef de la direction du Centre national des arts (CNA), Christopher Deacon, a réagi sur Twitter, se disant « totalement attristé par le départ de la soprano canadienne Erin Wall, qui a brillé sur les scènes internationales, nous touchant au plus profond par son unique voix ».

L’Orchestre du CNA a aussi dit qu’elle faisait partie de la famille et qu’on se souviendrait d’elle « pour son esprit vif et son rire contagieux ».

L’Orchestre métropolitain de Montréal s’est dit profondément attristé par la nouvelle du décès, parlant sur les réseaux sociaux d’« une artiste étincelante, que nous avons eu le privilège de recevoir comme soliste lors du Festival de Lanaudière, en 2008 ».

Virtuose à la feuille de route impressionnante, Erin Wall avait démarré sa carrière professionnelle en 2001 comme membre du Ryan Opera Center au Lyric Opera of Chicago.

Elle a été à l’affiche de concerts avec notamment les orchestres symphoniques de Boston, San Francisco, Philadelphie, Pittsburgh et Nashville aux États-Unis, l’Orchestre symphonique de Londres et l’Orchestre de Paris.

Au Canada, en plus de l’Orchestre du CNA et de l’Orchestre métropolitain, elle a chanté avec l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony, le Calgary Philharmonic et l’Edmonton Symphony.