Beau coup de pub du jeune chanteur Miro, qui a réuni ses amis jeudi soir sur le toit de la tour inclinée du Stade olympique. « On capote, on trouve ça vraiment cool ! », nous a-t-il confié. Une prestation insolite de 45 minutes captée par quatre caméras et un drone, et retransmise en direct sur les réseaux sociaux.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Edouard Plante-Fréchette Edouard Plante-Fréchette
La Presse

  • Il fallait y penser. L’équipe de gérance de Miro cherchait un lieu extérieur pour faire une prestation live qui serait retransmise sur la page Facebook du chanteur. C’est Leo films qui a proposé le toit de la tour du Stade. Le drone a permis à l’équipe de capter la vue aérienne époustouflante de cette scène miniature hissée à 165 mètres dans les airs. Le plus grand défi a été de jouer en dépit des éléments et des interférences, nous dit-il, le vent et le vacarme des ventilateurs, entre autres…

    PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

    Il fallait y penser. L’équipe de gérance de Miro cherchait un lieu extérieur pour faire une prestation live qui serait retransmise sur la page Facebook du chanteur. C’est Leo films qui a proposé le toit de la tour du Stade. Le drone a permis à l’équipe de capter la vue aérienne époustouflante de cette scène miniature hissée à 165 mètres dans les airs. Le plus grand défi a été de jouer en dépit des éléments et des interférences, nous dit-il, le vent et le vacarme des ventilateurs, entre autres…

  • Miro Belzil, 27 ans, était entouré de ses collaborateurs habituels, Camille Gélinas aux claviers et Olivier Savoie Campeau à la batterie – harnaché à un câble –, mais aussi de ses amis DJ Unpier, Sarahmée, Franky Fade et Claudia Bouvette. Ensemble, ils ont interprété sept titres de son album En retard sur ma vie ainsi que les pièces I Lost My Baby, de Jean Leloup, et Le cercle se rétrécit, de Sarahmée.

    PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

    Miro Belzil, 27 ans, était entouré de ses collaborateurs habituels, Camille Gélinas aux claviers et Olivier Savoie Campeau à la batterie – harnaché à un câble –, mais aussi de ses amis DJ Unpier, Sarahmée, Franky Fade et Claudia Bouvette. Ensemble, ils ont interprété sept titres de son album En retard sur ma vie ainsi que les pièces I Lost My Baby, de Jean Leloup, et Le cercle se rétrécit, de Sarahmée.

  • L’équipe n’a répété qu’un seul après-midi, quelques heures avant la prestation de jeudi. Quelques tests de retransmission ont été faits avec succès – un défi, vu la hauteur, le vent et la connexion internet. Il reste que la vue sur la ville est, de là-haut, extraordinaire, le groupe jouant avec (entre autres), en arrière-plan, La Ronde et les ponts Jacques-Cartier et Samuel-De Champlain.

    PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

    L’équipe n’a répété qu’un seul après-midi, quelques heures avant la prestation de jeudi. Quelques tests de retransmission ont été faits avec succès – un défi, vu la hauteur, le vent et la connexion internet. Il reste que la vue sur la ville est, de là-haut, extraordinaire, le groupe jouant avec (entre autres), en arrière-plan, La Ronde et les ponts Jacques-Cartier et Samuel-De Champlain.

  • Sarahmée s’est présentée jeudi au sommet de la tour du Stade olympique quelques heures avant la prestation. « J’ai eu plus peur en montant [dans le funiculaire] que sur le toit », nous dit la chanteuse, qui souffre du vertige. « Mais ça va maintenant… » Elle est là pour reprendre la pièce Le cercle se rétrécit qu’elle chante (sur son album Irréversible) accompagnée de Miró, au violoncelle.

    PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

    Sarahmée s’est présentée jeudi au sommet de la tour du Stade olympique quelques heures avant la prestation. « J’ai eu plus peur en montant [dans le funiculaire] que sur le toit », nous dit la chanteuse, qui souffre du vertige. « Mais ça va maintenant… » Elle est là pour reprendre la pièce Le cercle se rétrécit qu’elle chante (sur son album Irréversible) accompagnée de Miró, au violoncelle.

  • Le rappeur québécois Franky Fade, qui fait partie du groupe hip-hop Original Gros Bonnet, joue entre autres avec l’un des cousins de Miro (le guitariste John Henry Angrignon Atkins) ; c’est comme ça que les deux artistes se sont connus. Sur l’album En retard sur ma vie, ils chantent ensemble la pièce Wake-Up Call, qu’ils ont reprise jeudi soir.

    PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

    Le rappeur québécois Franky Fade, qui fait partie du groupe hip-hop Original Gros Bonnet, joue entre autres avec l’un des cousins de Miro (le guitariste John Henry Angrignon Atkins) ; c’est comme ça que les deux artistes se sont connus. Sur l’album En retard sur ma vie, ils chantent ensemble la pièce Wake-Up Call, qu’ils ont reprise jeudi soir.

  • Olivier Savoie Campeau fait beaucoup parler de lui parce qu’il est le seul musicien à être relié par câble par mesure de sécurité. « Comme je suis le plus près du bord, on ne voulait pas prendre de risque », nous dit le batteur, qui collabore avec Miro depuis 2013. « Si je me lève, je ne veux pas perdre pied. Ça me sécurise, parce que, quand on joue, on se laisse aller, on peut être un peu plus désorienté. Un moment donné, je voyais le vide, ça m’a pris un petit moment pour m’adapter ! C’est une expérience unique, donc je savoure chaque instant. »

    PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

    Olivier Savoie Campeau fait beaucoup parler de lui parce qu’il est le seul musicien à être relié par câble par mesure de sécurité. « Comme je suis le plus près du bord, on ne voulait pas prendre de risque », nous dit le batteur, qui collabore avec Miro depuis 2013. « Si je me lève, je ne veux pas perdre pied. Ça me sécurise, parce que, quand on joue, on se laisse aller, on peut être un peu plus désorienté. Un moment donné, je voyais le vide, ça m’a pris un petit moment pour m’adapter ! C’est une expérience unique, donc je savoure chaque instant. »

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On peut voir la prestation intégrale ici.