Visé depuis quelques jours par des dénonciations sur les réseaux sociaux, le bassiste du groupe montréalais Simple Plan, David Desrosiers, a présenté ses excuses et annoncé qu’il se retirait du groupe dont il fait partie depuis 20 ans.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

« Des déclarations publiques récentes m’ont fait reconnaitre que certaines interactions que j’ai eues avec des femmes leur ont causé du tort », a écrit le musicien sur son compte Instagram jeudi soir.

« J’ai donc pris la décision de me retirer du groupe et d’aller chercher de l’aide professionnelle afin de m’éduquer et d’agir de façon appropriée à l’avenir. Je suis vraiment désolé pour le tort que j’ai causé à ces femmes. »

Le groupe a réagit en présentant ses excuses «les plus profondes aux femmes qui ont été blessées par [ces] actions».

«Nous sommes également désolés pour tous nos fans qui sont déçus de cette situation regrettable. En tant que groupe, nous prendrons le temps de faire une pause, réfléchir, et mettre en place des lignes directrices afin d’éviter que de telles situations se reproduisent», peut-on lire sur le compte Instagram du groupe.

Après Maripier Morin et Bernard Adamus, David Desrosiers est la troisième personnalité du milieu artistique en trois jours à devoir s’excuser et se retirer après avoir été visé par des allégations, alors qu’une immense vague de dénonciations inonde les réseaux sociaux depuis le week-end dernier.