Bonne nouvelle pour le milieu musical en panne de spectacles vivants ! L’Orchestre Métropolitain et son chef Yannick Nézet-Séguin se retrouveront sur la plateforme en haute définition DG Stage, lancée récemment par la prestigieuse maison Deutsche Grammophon.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

C’est une superbe vitrine internationale pour le talent musical québécois, car DG Stage propose « une expérience technologique et musicale hors du commun », relève la direction de l’OM dans un communiqué de presse diffusé jeudi.

« Elle suggère des rendez-vous exclusifs et éphémères, créés sur mesure : récitals, concerts de musique de chambre, prestations d’orchestre et d’opéra. Les mélomanes y retrouveront les plus grands noms de la musique classique, dont le chef Yannick Nézet-Séguin, qui enregistre exclusivement pour l’étiquette. »

Un été Beethoven

En résidence d’été à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, le populaire maestro québécois enregistre présentement, avec son orchestre, huit symphonies de Beethoven. Les huit premières symphonies du compositeur et pianiste seront diffusées sur la prestigieuse étiquette allemande, à partir du 31 juillet, afin de célébrer L’été de Beethoven avec l’orchestre montréalais, lors d’une série de quatre concerts. À coup de deux symphonies par concert, L’été de Beethoven contribue donc aux festivités entourant le 250e anniversaire de naissance du célèbre compositeur.

« La musique vivante trouve un tout nouvel écrin dans cette initiative de Deutsche Grammophon, explique Yannick Nézet-Séguin. Cette plateforme innovante, réunissant les plus grands artistes de la musique classique, permettra au public de partout dans le monde d’entendre le son si particulier de mon orchestre montréalais, mon port d’attache. Je ne saurais être plus fier d’appartenir à ces deux grandes familles — la célèbre étiquette jaune et l’OM — tandis que nous forgeons ensemble une façon nouvelle, exaltante, de vivre la musique. »