(New York) La Louis Armstrong Educational Foundation a lancé un fonds d’urgence d’un million de dollars pour soutenir les musiciens de jazz indépendants de la région de New York pendant la pandémie de la COVID-19.

Associated Press

Le conseil d’administration de l’organisation a annoncé jeudi la mise sur pied du Fonds d’urgence Louis Armstrong pour les musiciens de jazz. Il vise à fournir un soutien financier aux chanteurs et instrumentistes de jazz qui ont perdu des revenus à cause du coronavirus, la pandémie ayant contraint les artistes à annuler des concerts, des tournées et des représentations. Le fonds accordera des subventions uniques de 1000 $ à des musiciens de jazz qui vivent dans la région de New York et travaillent régulièrement dans les cinq arrondissements de New York.

« L’ensemble de l’écosystème du jazz a été mis sur pause et la communauté du jazz est dévastée. Pour atténuer une partie de la perte, ce fonds sans précédent accordera un million de dollars pour aider les musiciens qualifiés dans le besoin », a souligné le trompettiste Wynton Marsalis, président de la Louis Armstrong Educational Foundation et directeur du Jazz at Lincoln Center, à New York.

« Bien qu’il s’agisse d’un fonds très important pour une institution de notre taille, nous faisons ce que nous savons que "Pop" [surnom de Louis Armstrong] ferait. Nous invitons des individus, des fondations et d’autres organisations à se joindre à nous pour soutenir cette communauté mal desservie. »

Les musiciens peuvent actuellement soumettre une demande sur www.louisarmstrongfoundation.org. La date limite est lundi soir.

La fondation a été créée par Louis et Lucille Armstrong en 1969 et soutient les musiciens de jazz, les éducateurs et les étudiants. Louis Armstrong, dont la vénérable carrière a duré cinq décennies, est décédé en 1971.