(Paris) Manu Dibango, saxophoniste et légende de l’afrojazz, a été hospitalisé pour cause de coronavirus et « se repose et récupère dans la sérénité », peut-on lire sur sa page Facebook officielle.

Agence France-Presse

Ce site informe sobrement d’« une récente hospitalisation due à la COVID-19 » de cette légende de la musique africaine, née au Cameroun il y a 86 ans.

Le musicien, toujours selon ce document, « se réjouit d’avance de retrouver prochainement » son public. Manu Dibango est l’auteur d’un des plus grands succès planétaires de la musique world, avec Soul Makossa (1972).

Étonnant destin pour cette face B d’un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l’équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations.

Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album Thriller. Un accord financier avait finalement été trouvé.