(New York) Les procureurs fédéraux ont déposé vendredi à New York de nouvelles accusations criminelles contre R. Kelly.

Associated Press

Le chanteur R & B déchu est maintenant accusé d’avoir eu des relations sexuelles non protégées avec une mineure en 2015 sans lui révéler qu’il avait l’herpès. Les nouveaux chefs sont inclus dans un acte d’accusation révisé déposé à New York une semaine après que R. Kelly, âgé de 53 ans, a plaidé non coupable à des accusations fédérales, notamment pour pornographie juvénile et exploitation sexuelle de mineures.

Les documents judiciaires à New York allèguent que l’interprète d’I Believe I Can Fly a organisé le transport d’une mineure vers New York et d’autres endroits pour avoir des relations sexuelles avec lui sans l’informer « qu’il avait contracté l’herpès » en obtenant son consentement à des rapports sexuels.

Ces nouveaux chefs s’ajoutent à des dizaines d’autres accusations d’inconduite sexuelle déposées par des États et par le gouvernement fédéral en Illinois, au Minnesota et à New York. R. Kelly est notamment accusé d’avoir agressé sexuellement des mineures et d’avoir dirigé un réseau de racket visant à lui fournir des filles. Le chanteur soutient qu’il n’a jamais agressé personne.

Le musicien lauréat de prix Grammy est détenu depuis juillet et attend son procès dans une prison fédérale de Chicago, où il est aussi accusé. Il a participé par visioconférence à des audiences dans sa cause à New York. Les procureurs fédéraux de Chicago ont indiqué qu’ils porteraient plus d’accusations, ce qui a incité le tribunal à repousser la date du procès au 13 octobre. Le procès à Brooklyn devrait commencer quant à lui le 7 juillet.