(Paris) Un opéra dans lequel Placido Domingo, accusé de harcèlement sexuel par une vingtaine de femmes aux États-Unis, devait se produire à la Philharmonie de Paris le 8 décembre a été annulé.

Agence France-Presse

« Les conditions n’étaient pas réunies pour que cette représentation ait lieu », peut-on lire mercredi sur le site de la salle de concert parisienne. Domingo devait chanter dans l’opéra I Due Foscari de Verdi en version concert.

La Philharmonie n’a pas avancé plus de détails.

Mardi, une enquête commanditée par l’Opéra de Los Angeles sur son ancien directeur avait établi que les femmes qui accusaient le chanteur lyrique de « comportement inapproprié » étaient crédibles.

Les faits remontent jusqu’aux années 1980 : attouchements, baisers forcés et remarques déplacées.

Certaines victimes présumées disent que le chanteur, âgé de 79 ans, aurait cherché à nuire à leur carrière en cas de refus, mais l’enquête n’a pas trouvé aucune preuve qu’il ait abusé de son pouvoir.

Placido Domingo a demandé pardon fin février aux femmes l’ayant accusé, avant de préciser deux jours plus tard qu’il rejetait toujours les accusations de harcèlement qui le visent.

Désormais déchu aux États-Unis, Placido Domingo a également renoncé récemment à chanter au Royal Opera House de Londres et en Espagne, son pays natal.