Trois concerts inédits composent la prochaine série — la neuvième — OSM POP. Si les rendez-vous avec Marc Hervieux et Alexandra Stréliski semblent couler de source, le troisième est plus audacieux : l’OSM tentera de s’accorder avec la crème des rappeurs d’ici.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Rien ne semble plus étranger que de mélanger rap et musique symphonique. On a pourtant vu au fil des ans quelques expériences en ce sens : notamment Loco Locass, en 2007, aux Francos, et IAM, l’an dernier, avec l’OSM, qui a suscité un tel engouement qu’une supplémentaire avait été ajoutée. Ceci explique peut-être cela : en janvier 2021, l’OSM refait le coup, mais avec Alaclair Ensemble, Dead Obies, Koriass et FouKi.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le groupe hip-hop Dead Obies

Les gars de Dead Obies avec un orchestre symphonique ? On n’y aurait pas pensé spontanément. La cheffe Dina Gilbert, reconnue pour son énergie et sa polyvalence, sera au pupitre et devra vraisemblablement gérer pas mal de trafic à ses côtés ! Deux représentations du concert Hip-Hop Symphonique sont prévues les 19 et 20 janvier 2021.

La série 2020-2021 commence les 18 et 19 septembre avec une « carte blanche » à Marc Hervieux. Le ténor a choisi de s’entourer des chanteuses Annie Villeneuve, Brigitte Boisjoli, Geneviève Leclerc, Stéphanie Bédard, Debbie Lynch-White et France Castel. Ses trois filles — Loïane, Cloé et Maxime — le rejoindront aussi sur scène pour l’occasion, une première pour la petite famille. Simon Leclerc dirigera l’orchestre pour cette soirée « aux plus grands titres de la chanson populaire ».

Le troisième et dernier concert de la série met en vedette la pianiste Alexandra Stréliski, dont la carrière est en orbite. La matière de ses albums Pianoscope et Inscape sera magnifiée pour ces rencontres prévues les 6 et 7 avril 2021. Les billets pour les concerts seront en vente dès mercredi, à midi.

> Consultez le site de l’OSM : https://www.osm.ca/fr/