Les propositions électro-pop de qualité abondent sur la scène musicale, et tirer son épingle du jeu demande courage, maîtrise et originalité. Mission accomplie pour Malik Djoudi, qui double son répertoire avec Tempéraments, 12 titres criblés de synthés sur lesquels il pose une voix androgyne et sensuelle.

Mis à jour le 27 mars 2019
CHARLES-ÉRIC BLAIS-POULIN LA PRESSE

Repéré sur le tard par la plateforme underground La Souterraine, le chanteur de Poitiers, en France, a ce don évident pour confectionner des rythmes dansants et sulfureux sans négliger le message.

Polysémies, flous, oxymores, ellipses: Djoudi joue avec la langue et avec ses auditeurs, captifs, qu'il entraîne dans ses tourments intérieurs et ses réflexions nocturnes.

«Dis-moi qu't'y penses», martèle-t-il, sibyllin, sur une compo introduite à la guitare. L'influence de la pop synthétique des années 80 est bien présente, mais sa démarche «do it yourself» et épurée lorgne du côté de son contemporain britannique James Blake.

Une connivence existe aussi avec Étienne Daho, qui vient d'ailleurs appuyer l'interprétation d'À tes côtés.

Mais, au bout du compte, aucune comparaison ne résiste totalement à la signature Djoudi. C'est là, peut-être, le plus grand mérite pour quiconque affronte la déferlante électro-pop...

* * * 1/2

Électro-pop. Tempéraments. Malik Djoudi. Cinq7/Lisbon Lux Records.