Voilà une sélection d'albums visionnaires ayant germés, poussés et fleuris dans un environnement numérique en 2018. La dimension électronique y occupe une place prédominante mais d'autres composantes en constituent le résultat final ; dans plusieurs cas, styles et lutheries tendent effectivement à se lier dans un grand tout. Force est de déduire que les frontières entre musiques électroniques et instrumentales tendent à s'estomper dans bien des cas, alors que dans d'autres sphères, on reste pur et dur. Voici donc un concentré 2018 de production qui illustre une part du spectre.

Mis à jour le 5 janv. 2019
Alain Brunet LA PRESSE

NTS Sessions 1-4

Autechre

Warp Records

Rob Brown et Sean Booth en sont à leur 13e album studio, rien n'y laisse prévoir un ralentissement conceptuel, ces 36 pièces réparties en quatre « sessions » en font l'éloquente transformation. Ces musiques furent présentées par la station de radio en ligne NTS, soit pendant quatre émissions hebdomadaires en avril dernier. Le résultat est généreux, à la fois conceptuel et palpitant, à la fois abstrait et incarné. Nous plongeons ici dans un monde très vaste, diversité hallucinante de sons, textures, modulations de fréquences, cellules rythmiques, patterns mélodiques, dynamiques, douceurs planantes, violences industrielles, introspections, convulsions. Voilà une véritable odyssée à laquelle nous convient ces maîtres anglais de Manchester, toujours parmi les leaders conceptuels de l'électro après un quart de siècle de création visionnaire.

Safe in the Hands of Love

Yves Tumor

Warp Records

Natif du Tennessee, Yves Tumor a fondu un des alliages les plus rutilants de 2018. Post-punk, indie-rock, R&B, bruitisme, électroacoustique, post-minimalisme, dark ambient ou fragments intégrés de culture populaire sont ici au service d'un compositeur extrêmement doué, qui sait doser les plus grandes aspérités et les mettre au service d'un puissant langage compositionnel. Très à l'aise dans un environnement numérique, il sait aussi repousser les limites des référents stylistiques ou instrumentaux (cordes, vents, percussions, etc.) sans les abandonner pour autant, ce qui lui confère un pouvoir fédérateur, tant auprès des férus d'avant-garde que de ceux de formes plus populaires. Cette crudité apparente dans le traitement général, à commencer par les surimpressions vocales du soliste et les motifs acidulés de ses constructions, dévoile une profonde musicalité.



Aviary

Julia Holter

Domino Records

Depuis 2007, Julia Holter compose, réalise, enregistre tant sur le plan de la musique expérimentale que de celui des formes dérivées de la chanson, impliquant du coup la voix humaine. Son univers est extrêmement vaste, elle investit toutes les lutheries accessibles. Elle implique ici les synthétiseurs, claviers, machines diverses, alto, violon, cornemuse, trompette, percussions. Coréalisé avec Kenny Gilmore, Aviary est son cinquième album studio. Cette oeuvre pousse plus loin la démarche en impliquant différents styles : art pop, musique contemporaine, musique classique, musique baroque, électroacoustique, ambient, jazz contemporain et plus encore. L'art de Julia Holter dépasse clairement la somme de ses influences, son esprit foisonnant se met ici au service de compositions concomitantes. Voilà un conte sonore cohérent, hautement imaginatif.

Felt

Suuns

Secret City Records

La qualité n'a jamais décliné depuis les débuts du quartette montréalais, soit au tournant de la décennie ; à l'écoute de Felt, il faut plutôt conclure à une autre ascension vers des cimes électros et art-rock... Décliné sur 11 pièces/chansons, ce troisième chapitre de Suuns (en excluant la collaboration du groupe avec Jerusalem in my Heart) est superbement ficelé, tout coule de source. À la fois souple et précis, à la fois relâché et ferme, Felt maintient une tension parfaite entre la rigueur conceptuelle et l'irrévérence/indolence essentielle à l'expression rock. On y savoure cette dialectique idéale entre minimalisme et densité, entre cérébralité et sensualité, entre approche conceptuelle et populaire. OEuvrant en zone frontalière, Suuns propose une oeuvre dense et singulière, plus inclassable que jamais... ce qui est loin d'être une mauvaise nouvelle.

Konoyo

Tim Hecker

Kranky

De plus en plus compétent côté instrumental puisqu'il joue lui-même la guitare électrique et les synthés, le compositeur électronique canadien poursuit sa quête en accueillant cette fois le violoncelle (Mariel Roberts), les claviers (Kara-Lis Coverdale) ainsi que des instruments d'un ensemble gagaku - l'uchimono, instrument de percussion (Yoshiyuki Izaki), l'orgue à bouche shō (Fumiya Otonashi), les flûtes ryuteki (Takuya Koketsu) et hichiriki (Motonori Miura). Cette lutherie se fonde dans les épais sédiments de Tim Hecker et génère de formidables ambiances où les grandes traditions japonaises deviennent de nouveaux sédiments de cette musique horizontale, une des plus riches en son genre, notamment pour ses superbes effets de saturation, ses recherches de textures, ses fréquences évoquant toute la violence du calme.

The Mountain That We Live Upon

Thus Owls

For The Living And The Dead

Autour de Simon Angell (guitares, etc.), Erika Angell (chant, etc.), Samuel Joly (batterie) et autres collaborateurs (Laurel Sprengelmeyer, Nicolas Basque, Jason Sharp, etc.), Thus Owls a migré de la culture rock indie vers une approche plus avant-gardiste, plus visionnaire, moins proche des formes traditionnelles de la chanson rock. Thus Owls poursuit sa quête vers l'expression viscérale de l'existence, aussi apte à en exprimer musicalement ou poétiquement les mystères et les zones d'ombre. L'impulsion donnée par la percussion, par la singularité des arrangements, l'impact des guitares, les ornements électroniques, les pointes d'énergie et la qualité exceptionnelle de l'expression vocale font de Thus Owls un phare des formes hybrides entre musiques dites sérieuses et populaires, certes l'un des trésors montréalais (encore cachés) de la musique actuelle.

Devotion

Tirzah

Domino Records

Si on isole les mélodies et les textes de Tirzah dans ce premier album... À l'oeuvre depuis l'adolescence, la trentenaire anglaise vient de la dance-pop, elle prend ici un virage plus qu'audacieux en acceptant d'adapter ses chansons d'amour, mélodies et harmonies soul à un traitement unique, gracieuseté de l'Anglaise Mica Levi, compositrice, violoniste, multi-instrumentiste et connue par son groupe Micachu & the Shapes. Les deux artistes avaient déjà fait équipe en 2013 pour un single très remarqué de Tirzah, intitulé I'm Not Dancing. Cinq ans plus tard, les airs et textes intimes de Tirzah sont de nouveau habillés par Mica Levi et... cet habillage est tout simplement unique : guitares, machines et claviers sont réduits à leur plus simple expression, ce minimalisme quasi austère et cette recherche texturale d'exception transforment radicalement les chansons pourtant consonantes et accessibles de Tirzah.

Queen of the Golden Dogs

Vessel

Tri-Angle

Parmi les grands crus de 2018, le troisième album de Sebastian Gainsborough, alias Vessel, solide, musicalement éduqué, très accompli en fin de vingtaine. Le mec a imaginé ce mélange peu commun de musiques électroniques, musiques de chambre tonale ou atonale (violon, violoncelle), chants féminins harmonisés et traités. Outre l'électroacoustique savante, la techno, l'ambient, la percussion polyrythmique, le bruitisme et la musique instrumentale contemporaine, on trouve aussi des éléments stylistiques inspirés du baroque (pour le clavier électronique rappelant le clavecin ou le clavicorde) dans cette proposition. Riche, touffu, inédit, cet opus des plus singuliers est tout sauf linéaire : le chaos, la tristesse, la mélancolie, l'explosion, la violence sauvage, la colère, la guerre, la paix méditative, l'harmonie céleste, l'amour tendre sont tour à tour portés par ce vaisseau polychrome.

Oil of Every Pearl's Un-Insides

Sophie

MSMSMSM/Future Classic/Transgressive

La DJ, productrice et compositrice écossaise Sophie a choisi des basses énormes et des salves de percussion, très robustes charpentes et rythmes technos qui génèrent de puissants contrastes avec les accroches mélodiques et refrains inspirés de la soul ou du hip-hop. D'entrée de jeu, ces imbrications ne sont pas concomitantes, Sophie a visiblement trouvé le moyen d'en bricoler quelque chose de cohérent. La tension entre la douceur pop et la violence techno industrielle produit un effet pour le moins saisissant. À l'évidence, Sophie Xeon fréquente les deux mondes apparemment opposés et en maîtrise fort bien les formes. Il n'y a pas lieu de s'étonner qu'elle ait travaillé au beatmaking d'artistes aussi différents que Madonna, Charli XCX, Vince Staples, Namie Amuro et Let's Eat Grandma. Cet aigre-doux extrême deviendra peut-être une formule, mais la dégustation n'est pas terminée.

Working Class Woman

Marie Davidson

Ninja Tune

Dans un élan de tragicomédie, Marie Davidson explore ici la superficialité inhérente aux rapports professionnels, aux pièges que pose le travail ambitieux et acharné, à la rivalité entre artistes, au désir d'ascension sociale, même dans les milieux soi-disant branchés de la culture électro. La productrice, auteure, compositrice et performeuse québécoise se démarque par la contextualisation de ses propositions musicales, qu'elles soient techno, dark wave, ambient ou même dance. Les sons de synthèse, la voix humaine et les mots produisent des formes porteuses de sens et alimentent la réflexion. En cela, on ne peut isoler une composante de cet art, sorte de techno-poésie-chanson parfaitement en phase avec notre époque. Fort bon résumé de la situation, ceci incluant la sienne.

AUTRES ALBUMS MARQUANTS DE 2018

Anticlines, Lucretia Dalt, RVNG Intl

Nothing Is Still, Leon Vynehall, Ninja Tune

Gave In Rest, Sara Davachi, Ba Da Bing Records

All Melody, Nils Frahm, Erased Tapes Records

Autobiography, Jlin, Planet Mu

Singularity, Jon Hopkins, Domino

Age Of, Oneothrix Point Never, Warp

AAL (Against All Logic) 2012-2017, Nicolas Jaar, Other People

Power, Lotic, Tri-Angle

Glass, Alva Noto + Ryuichi Sakamoto, NOTON

Nordic Flora Series Part 5 : Crush, Varg, Posh Isolation

Air Lows, Silvia Kastel, Blackest Ever Black

Raw Silk Uncut Wood, Laurel Halo, Latency

Persona, Rival Consoles, Erased Tapes Records

Time Will Die and Love Will Bury It, Rolo Tomassi, Holy Roar Records

Confident Music for Confident People, Confidence Man, Heavenly Recordings

Make Me Know You Sweet, Pendant, West Mineral Ltd.

Image fournie par Domino Records

Aviary de Julia Holter