À deux jours du Gala de l’ADISQ, le chanteur Éric Lapointe, nommé dans la catégorie du meilleur interprète masculin, est accusé formellement de voies de fait sur une femme.

Véronique Lauzon
Véronique Lauzon La Presse
Hugo Dumas
Hugo Dumas La Presse
Jean Siag
Jean Siag La Presse

Selon une dénonciation déposée et signée hier par un juge de paix, les gestes allégués de violence conjugale se seraient déroulés le 30 septembre à la résidence de Lapointe, à Montréal.

Éric Lapointe a signé une promesse de comparaître et s’est engagé à ne pas s’approcher à moins de 100 m de la plaignante, jusqu’à nouvel ordre. Il doit comparaître en début de semaine, mais il pourrait être représenté par son avocat à cette étape. La plaignante a travaillé avec Éric Lapointe dans la dernière année.

L’ADISQ et les collaborations

La dernière sortie publique d’Éric Lapointe a eu lieu mercredi dernier au Premier Gala de l’ADISQ, où il est allé chercher le Félix de l’album rock de l’année pour Délivrance.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Éric Lapointe a remporté le trophée de l’album rock de l’année, pour Délivrance, mercredi soir dernier au Premier Gala de l’ADISQ.

Pour ce qui est du 41e Gala de l’ADISQ, animé demain par Louis-José Houde, Éric Lapointe devait monter sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts pour remettre un prix. Le rockeur de 50 ans a annulé sa participation jeudi soir, en même temps qu’il a annulé son implication dans l’émission La Voix.

Cependant, Éric Lapointe pourrait être présent dans la salle, puisqu’il est finaliste dans la prestigieuse catégorie de l’interprète masculin de l’année aux côtés de Marc Dupré, Hubert Lenoir, Loud et Fred Pellerin. Ce prix est déterminé par un vote du public qui a pris fin le 17 octobre. L’ADISQ nous a confirmé que sa candidature était maintenue.

Au moment d’écrire ces lignes, son agence de communication, Roy et Turner, ne pouvait nous confirmer sa présence au gala.

Le rocker devait aussi participer à l’épisode d’En direct de l’univers consacré à Garou, qui sera diffusé le 2 novembre à 19 h. L’équipe d’Éric Lapointe et celle d’En direct, après discussion, ont convenu qu’il valait mieux que le chanteur n’y participe pas. Éric Lapointe devait y faire un long numéro musical pour son ex-collègue de La voix. Le segment au complet a été retiré du programme de l’émission.

De son côté, Yves-François Blanchet, son imprésario et producteur de 1990 à 2008, n’a pas voulu commenter la nouvelle. La chanson-thème du Bloc québécois, Le Québec, c’est nous, écrite et composée par Éric Lapointe, a été entendue lors de nombreux rassemblements du parti, mais « étant donné que la campagne électorale est terminée, la chanson-thème ne sera plus utilisée », a répondu par courriel Carolane Landry, du Bloc québécois.

Qu’adviendra-t-il de la tournée ?

Dans son message Facebook publié jeudi dernier, Éric Lapointe a dit : « Je ferai tous les spectacles prévus au calendrier. J’attendrai chacun d’eux avec impatience, la scène étant, avec mes enfants, ce qui me rend le plus heureux. »

Les prochaines représentations de sa tournée Délivrance doivent avoir lieu à Joliette, Laval, Sherbrooke, Brossard et Saint-Eustache.

« Nous ne souhaitons en aucun cas minimiser les possibles gestes commis qui ont mené à cette arrestation, mais nous devons, à ce stade, laisser la justice suivre son cours », a indiqué par courriel Jean-Sébastien Martin, directeur du Centre culturel Desjardins à Joliette, qui doit recevoir Éric Lapointe le 8 novembre prochain.

Anne-Sophie Laplante, du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke, a répondu par courriel qu’elle « [suivrait] les choses de près », mais pour l’instant, « le spectacle est maintenu à l’horaire ».

Pour Le party des Fêtes à Lapointe au Centre Vidéotron, David Messier, directeur des communications chez Québecor Sports et divertissement, avance : « Le spectacle aura lieu tel que prévu le 31 décembre prochain. »

Lapointe remplacé par Lapointe à La voix

Le rockeur a annoncé jeudi son retrait, « pour des raisons personnelles », de la populaire émission La voix, à TVA.

Lisez le message d'Éric Lapointe

Le retrait inattendu d’Éric Lapointe, à une semaine du début des tournages des auditions à l’aveugle de l’émission, a obligé l’équipe de production à revoir ses plans. Pierre Lapointe remplacera ainsi le coach détrôné. L’auteur-compositeur-interprète connaît bien ce rôle de juge, car il s’est vissé dans les fauteuils rouges de La voix en 2015, 2016 et 2017. Son horaire de tournée lui permettrait de renouer avec cette émission, prévue à l’hiver 2020. Pierre Lapointe a même gagné La voix en 2016 avec Stéphanie St-Jean, une candidate qu’il avait volée à l’équipe… d’Éric Lapointe.

Passé tumultueux

À l’automne 2015, Marc Fisher avait publié le roman La femme qui aimait trop, inspiré de la vie de Mélanie Chouinard, ex-mannequin qui a eu deux enfants avec Éric Lapointe. L’auteur y décrivait des scènes de sexe violentes et d’alcoolisme avec un rockeur. Mélanie Chouinard, qui a plusieurs fois indiqué qu’il ne s’agissait pas d’un récit biographique, n’a jamais porté plainte contre son ex-amoureux.

Relisez l'article « La femme aimante et le rockeur tourmenté »

Par ailleurs, Éric Lapointe n’a jamais caché sa dépendance à l’alcool. Il a d’ailleurs fait plusieurs séjours dans une maison de thérapie. Le 29 janvier 2009, il avait été hospitalisé pour plusieurs semaines à l’hôpital Royal Victoria en raison de problèmes causés par sa consommation d’alcool. Il était resté plongé dans un coma artificiel pendant huit jours.

Le 5 janvier 2002, Éric Lapointe avait été arrêté dans un bar de Sosua, en République dominicaine, où il passait des vacances. Il avait été appréhendé par la brigade des stupéfiants, qui l’avait accusé de possession de drogue. Éric Lapointe avait passé quatre jours en prison avant d’être expulsé par le gouvernement dominicain.

— Avec la collaboration de Vincent Larouche, La Presse

Précision : une version précédente de cet article indiquait à tort que c’est Radio-Canada qui avait annulé la participation d’Éric Lapointe à l’ADISQ ainsi qu’à En direct de l’univers. Il s’agit plutôt de décisions prises en collaboration avec Éric Lapointe et son équipe.