Le clip du rappeur Français Nick Conrad appelant à «pendre les Blancs» a provoqué hier un tollé au sein du gouvernement français et a conduit à l'ouverture d'une enquête du parquet de Paris, même si son auteur assure avoir voulu envoyer «un message d'amour» et créer un «buzz».

LA PRESSE

Le clip de la chanson PLB (pour «Pendre les Blancs») est tourné en banlieue parisienne et s'ouvre sur une scène dans laquelle, en arrière-plan du rappeur, un homme blanc pendu se balance au bout d'une corde.

Dans une des séquences suivantes, Nick Conrad enfonce un revolver dans la bouche d'un homme blanc séquestré dans un coffre de voiture, avant de lui tirer dessus. Conrad appelle aussi à tuer «des bébés blancs» pour «divertir les enfants noirs».

Les investigations déclenchées par le parquet ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). YouTube a retiré la vidéo de sa plateforme. - Agence France-Presse