Paul McCartney a annoncé mercredi la parution le 7 septembre de son 17e album solo, Egypt Station qu'il a décrit comme un récit de voyage musical et dont il a dévoilé deux titres, Come on to me et I don't Know.

Publié le 20 juin 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Pour l'occasion, l'ex-bassiste des Beatles a renoué avec un vieux concept inventé par le groupe de légende dont il fut le coleader avec John Lennon, puisque ces deux nouvelles chansons constituent un single à double Face A. Ils avaient été en effet les premiers à casser la hiérarchie Face A/Face B propre aux 45 tours en 1965 avec Day Tripper/We Can Work it Out.

McCartney, dont le précédent opus New remonte à cinq ans, a expliqué sur son site internet que le titre Egypt Station faisait référence à un tableau éponyme peint par lui-même et invitait à «un voyage kaléidoscopique à travers une myriade de territoires musicaux».

«Dans Egypt Station, chaque titre est comme une station. Ça nous a aidés à structurer nos idées pour ces chansons. C'est comme si la musique émanait d'un endroit que j'avais rêvé», a ajouté la légende de la pop britannique.

L'opus s'ouvrira et se terminera avec deux morceaux instrumentaux justement intitulés Station I et Station II.

En attendant de les découvrir à la rentrée, ainsi que d'autres chansons aux titres déjà connus comme Happy With You, People Want Peace ou Despite Repeated Warnings, les deux nouvelles compositions sonnent comme du pur Macca.

Come on to Me est très Beatles dans son approche, avec sa rythmique pop et son sitar en fin de parcours. I Don't Know est une ballade au piano plus mélancolique.

McCartney, qui a fêté ses 76 ans lundi, est un des deux survivants des Beatles avec Ringo Starr, actuellement en tournée avec son groupe All Starr Band.

En grande forme, Macca a surpris ses admirateurs le 9 juin en jouant sans prévenir dans un petit pub de Liverpool (le Liverpool Philharmonic Pub) sa ville natale. Un happening organisé pour les besoins de la très populaire émission Carpool Karaoke animée par James Corden.