Le rappeur américain Nelly, qui a enchaîné les succès au début des années 2000, a été interpellé samedi matin dans une petite ville de l'État du Washington sur la foi d'accusations de viol.

Mis à jour le 7 oct. 2017
AGENCE FRANCE-PRESSE

Peu avant 4 h locales (7 h, HE), la police d'Auburn, ville située dans la banlieue de Seattle, a reçu l'appel d'une femme affirmant avoir été agressée sexuellement par le rappeur, selon un communiqué.

Des policiers se sont alors rendus dans l'autocar de tournée de Nelly, où se seraient déroulés les faits présumés. Après de premières investigations, ils ont interpellé l'artiste, dont le vrai nom est Cornell Haynes Jr.

Il a ensuite été placé en détention provisoire dans un établissement pénitentiaire de Des Moines, tout proche d'Auburn.

« Nelly est victime d'accusations totalement inventées », a assuré à l'AFP son avocat Scott Rosenblum.

« Notre enquête initiale établit clairement que ces accusations sont dénuées de crédibilité et motivées par la cupidité et la rancune », a-t-il poursuivi dans une déclaration écrite.

Il s'est dit « optimiste » dans le fait que l'enquête de police ne devrait pas déboucher sur une inculpation.

Son client est prêt à envisager une action en justice contre la femme qui a porté plainte, afin d'obtenir réparation, a expliqué Scott Rosenblum.

Le rappeur s'était produit vendredi au White River Amphitheatre d'Auburn dans le cadre de la tournée du groupe Florida Georgia Line.

Peu après minuit samedi, Nelly a publié sur son compte Instagram un message au contenu énigmatique.

« Chaque fois que le monde entier est contre vous, vous devez vous débarrasser de cette merde », a-t-il écrit. « C'est vraiment toi contre le reste du monde parce que le reste du monde ne sait pas que tu existes ».

Né il y a 42 ans à Austin (Texas), Nelly a passé sa jeunesse à St. Louis (Missouri). Ses trois premiers albums, sortis entre 2000 et 2004, ont tous été numéro un des ventes aux États-Unis.

Il est connu pour son rap mélodique, régulièrement mêlé de chant, et souvent dansant.