Dix ans après son passage à Star Académie, Marie-Mai est devenue une véritable superstar au Québec. Sa popularité ne se dément pas et touche tous les publics: elle a remporté à la fois le Félix de l'interprète féminine de l'année à l'ADISQ et le prix Personnalité québécoise de l'année à KARV, l'anti-gala présenté par VRAK.

Publié le 22 déc. 2013
Josée Lapointe LA PRESSE

On l'a vue et entendue partout, en duo avec Patrick Bruel, au Show du Refuge, donnant vie à la Schtroumpfette dans le deuxième film de la série et, d'une certaine manière à travers l'interprétation de Nous sommes les mêmes de Marc Dupré, couronnée chanson de l'année à l'ADISQ et qu'elle a écrite avec Fred St-Gelais, son conjoint et complice artistique.

Bien sûr, son rôle de coach à l'émission La voix a permis à bien des gens de la découvrir et a contribué à la propulser au firmament. Mais les chiffres parlent d'eux-mêmes et témoignent de la place qu'elle occupe dans le paysage artistique québécois.

En septembre, Marie-Mai a reçu un disque platine pour les 80 000 exemplaires vendus de son 4e disque, Miroir, sorti il y a un an. Et elle vient tout juste de recevoir un billet d'or pour sa tournée, qui a attiré 50 000 personnes depuis qu'elle l'a amorcée en janvier dernier à Granby.

Marie-Mai s'est même produite cinq fois au Centre Bell cette année, soit neuf fois en carrière, et y retournera deux autres fois en mai pour la conclusion de l'aventure Miroir. Elle y offre une prestation de haut calibre avec joueurs de tambours, gerbes de feu et changements de costumes, jouant sans complexe dans les plates-bandes des Beyoncé et compagnie. Le tout en français, avec aplomb et énergie, et plaisant autant aux enfants qu'à leurs parents.

Le soir de la première, en mai dernier, son sourire et celui de Fred Saint-Gelais en disaient beaucoup sur la longueur du chemin parcouru et la fierté du travail accompli. Une voix au sommet, qui a suivi sa voie.