M.I.A. lançait mercredi soir au Métropolis une mini-tournée estivale en attendant son nouvel album Matangi, qui devrait sortir cet automne. Un privilège? Plutôt un spectacle improvisé d'à peine une heure, néanmoins fort sympathique.

Émilie Côté LA PRESSE

La rappeuse britannique aux origines sri-lankaises apprécie le public montréalais pour roder son nouveau matériel. Elle avait aussi donné le coup d'envoi de la tournée de son troisième album au Métropolis, en 2010. «C'est un endroit spécial pour moi. Ma tante et mes cousines sont ici, et vous êtes ici», a-t-elle dit à la foule mercredi soir.

Le spectacle a débuté au son de chants traditionnels qui ont tenu les 2000 spectateurs en haleine pendant plusieurs minutes, puis M.I.A. a fait son entrée avec quatre choristes et danseurs. Derrière elle, de grandes roues se sont illuminées de toutes les couleurs, évoquant Bollywood et un parc d'attraction.

C'était quelque peu décevant de voir encore M.I.A. accompagnée seulement de danseurs et d'aucun musicien, sauf une batteuse à l'occasion.

En début de spectacle, le public était débordant d'enthousiasme pendant Bring the Noize (premier extrait du nouvel album), mais il attendait les succès de M.I.A. Puis, aux premières notes incendiaires de Bucky Done Gun, le parterre s'est transformé en plancher de danse.

Vêtue d'une sorte de costume sportif futuriste rose fluo, M.I.A. était chaleureuse et proche du public, mais son spectacle était relâché et décousu. Les temps morts se faisaient toutefois oublier par des moments sympathiques, durant lesquels M.I.A. et sa bande enchaînaient chorégraphies et harmonies vocales, telle une petite tribu.

Sans rappel

Après moins d'une heure de spectacle, la rappeuse a pris une longue pause en coulisses pour revenir en force au son de Galang et de Paper Planes. Quelle déception quand elle a annoncé ensuite une dernière chanson! Après plusieurs minutes de cris de supplication, M.I.A. n'est pas réapparue sur scène pour un rappel.

M.I.A., qui fête ses 37 ans aujourd'hui, aura donc servi un spectacle sympathique, court et improvisé... Fidèle à son habitude, finalement!

Il faut dire que le contexte de sa mini-tournée estivale est particulier: son album (dont la sortie a été maintes fois repoussée en raison de désaccords avec son label) sortira cet automne. Rodage ou pas, M.I.A. n'a pas offert un spectacle complètement rassasiant.