Neuf semaines, 18 soirées, 36 artistes, 25 pays. Les 7es Syli d'or s'annoncent encore une fois très prometteurs.

Mis à jour le 20 févr. 2013
Jean-Christophe Laurence LA PRESSE

Lancé hier soir au Balattou, le concours compte cette année sur deux nouveaux partenaires spécialisés en musique du monde, soit la radio new-yorkaise Afropop Worldwide et le site français Mondomix.com.

Les premiers blogueront sur l'événement, alors que les seconds remettront le nouveau prix Mondomix Syli d'or au groupe le «plus original et novateur» de la compétition.

Cette alliance stratégique permettra peut-être aux Syli d'or d'étendre leur réseau et d'offrir un tremplin plus international aux lauréats, avec un éventuel accès à des festivals européens et américains.

Syli d'or est un des rares tremplins pour la relève world du Québec. Si on attend toujours le success story qui le propulsera dans la ligue des grands, le concours a vu passer quelques formations intéressantes comme Kabakuwo, le Cuban Martinez Show et Heavy Soundz, gagnant de l'an dernier.

Rappelons que les concerts ont lieu tous les mardis et mercredis au Club Balattou, à l'exception de la finale, qui se tiendra le 2 mai au Cabaret du Mile End. Ce soir: Charles Alnave, d'Haïti, et Salah Ait Gherbi, de l'Algérie.