Le hasard veut que plusieurs concerts du week-end prochain réunissent à la fois musiciens français et musique française.

Claude Gingras LA PRESSE

À l'Orchestre symphonique de Montréal, un programme dirigé par Michel Plasson est donné à la Maison symphonique de la Place des Arts trois fois, dans autant de séries: Air Canada jeudi, 20h, Matins symphoniques vendredi, 10h30, et Dimanches en musique dimanche, 14h30.

Né le 2 octobre 1933, le chef français célébrera donc ici ses 78 ans. Son programme: première Symphonie de Gounod (il enregistra les deux Symphonies de Gounod avec l'Orchestre du Capitole de Toulouse il y a 30 ans), deuxième suite du ballet Bacchus et Ariane de Roussel, premier Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns - soliste: Gautier Capuçon - et Valses nobles et sentimentales de Ravel. (Note: le Ravel ne sera pas joué vendredi matin.)

Samedi, 20h, au Casavant de la basilique Notre-Dame, dans le cadre d'Orgue et Couleurs, Susan Landale, organiste française native d'Écosse et titulaire aux Invalides, à Paris, joue Franck, Liszt et Alain. Mme Landale fait partie du jury du Concours international d'orgue du Canada qui s'ouvre le 5 octobre.

Dimanche, 15h30, Pollack Hall de McGill, au LMMC, le Trio à cordes Pasquier joue Roussel (op. 58) et Françaix (Do majeur) et le Divertimento K. 563 de Mozart.

D'autres concerts

Après la Maison symphonique, un deuxième lieu de concert voit le jour: la salle Bourgie de 444 places, aménagée dans l'ancienne église Erskine and American, voisine du Musée des beaux-arts. Le concert d'inauguration, demain, 19h30, est sur invitation seulement, mais on pourra en entendre l'enregistrement jeudi, 20h, à Radio-Canada. Au programme: Monteverdi et Gabrieli par un octuor de cuivres, Karina Gauvin et André Laplante dans Schubert et création d'une pièce commandée à Elliott Carter, 103 ans et, sauf erreur, le doyen des compositeurs actuels.

Jeudi, 20h, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, le Quatuor à cordes Bozzini, de retour d'Amérique du Sud, ouvre sa 12e saison avec le clarinettiste François Houle et le tromboniste Jeremy Berkman dans un programme consacré à Owen Underhill, compositeur de la Saskatchewan né en 1954.

Vendredi: début de 46e saison à la Société de musique contemporaine du Québec, avec trois événements centrés sur la compositrice Ana Sokolovic. À la Cinémathèque québécoise (335, De Maisonneuve Est) à 17h: projection du film Musiques pour un siècle sourd de Richard Jutras, suivie à 18h d'une table ronde (Sokolovic, Jutras, John Rea) animée par Réjean Beaucage. À 20h, salle Pierre-Mercure (en face: 300, De Maisonneuve Est): l'Ensemble de la SMCQ, dir. Walter Boudreau, joue Sokolovic et les prédécesseurs Rodolphe Mathieu, Jean Papineau-Couture, Serge Garant et Claude Vivier.

Samedi, 19h30, Redpath Hall de McGill: l'ensemble VivaVoce, dir. Peter Schubert, et un groupe d'instruments anciens dans un programme inspiré des soupers chez les ducs de Bavière.

Dimanche, 15h: deux récitals d'orgue, gratuits. Au Grand séminaire: premier récital du Festival des Couleurs de l'orgue français, donné par Yves-G. Préfontaine, directeur de cette série (programme non communiqué). À Saint-Pierre-Apôtre: dernier récital de la série d'automne, avec le titulaire Jean Ladouceur dans Sibelius, Karg-Elert, Gigout, Demessieux, Bédard et Widor.

Deux autres concerts dimanche, également à 15h. Au Conservatoire: ouverture de la saison chez Turp avec la soprano Ingrid Schmithüsen et la pianiste Brigitte Poulin dans un programme Schubert-Schumann-Wolf sur le thème de Mignon. À l'église du T.S. Rédempteur (3530, Adam): clôture d'Orgue et Couleurs avec un programme baroque italien réunissant choeur et orchestre, dir. Aldeo Jean, et les chanteuses Pascale Beaudin, Dorothéa Ventura et Claudine Ledoux.

Autre concert dimanche, 15h30, Chapelle historique du Bon-Pasteur: le pianiste canadien Marc Toth dans les Variations Goldberg et Liszt.

En bref

Radio-Canada diffuse ce soir et demain soir, 20h, l'enregistrement (avec interview) de concerts que Charles Dutoit dirigeait cet été à Lanaudière et à Verbier... L'Opéra de Montréal projette Die Fledermaus pour la saison prochaine.