Le festival Pop Montréal est connu pour investir des lieux inusités, que ce soit des églises, des bars oubliés ou des lofts désaffectés. Grande première cette année : un spectacle aura lieu à Laval, gracieuseté de Scène 1425, filiale émergente de la programmation de la salle André-Mathieu.

Émilie Côté LA PRESSE

Pour «lancer sa nouvelle saison», Scène 1425 propose un pow-wow éclectique à la Maison des arts de Laval, samedi, réunissant Andrew W.K., Galaxie, Alaclair Ensemble, Dominique Young Unique, Beverlay, GIRL, 2Legit2Quit et DJ Bertbaker.

Personnage à part dans l'industrie de la musique et véritable bête de scène, Andrew W.K. est toujours vêtu de blanc pour dégager une image positive, mais aussi parce que c'est «pas cher» et «universel». Pianiste classique de formation, il fait de la musique qui mélange métal, pop et dance, mais qui fait aussi l'apologie du party, du bonheur et de la joie de vivre.

L'auteur-compositeur-interprète est même un conférencier et motivateur invité dans les universités américaines les plus prestigieuses. C'est sans compter qu'il a lancé son propre label et qu'il anime une émission au Cartoon Network (qui a pour titre Destroy Build Destroy).

«Je suis en train d'enregistrer un nouvel album, annonce Andrew W.K. Ce sera très rock'n'roll. C'est un défi, car j'y travaille depuis longtemps. Ce n'est pas comme si je m'étais enfermé dans un studio pendant six mois... Je veux juste que ce soit vraiment bon.»

Quand on fait des leçons de bonheur comme Andrew W.K., vit-on quand même des moments de déprime ? «Oui! C'est ce qui me motive à faire ce que je fais dans la vie, répond le principal intéressé. Je veux créer une énergie qui change mon humeur et qui me donne un sentiment de force, explique-t-il. Je ne cherche pas tant à exprimer des émotions par ma musique qu'à en créer. En spectacle, je veux que les gens vivent une expérience et des sensations, pas qu'une expérience leur soit racontée.»

Andrew W.K. est né en Californie et a grandi dans le Michigan. Ses parents avaient un grand intérêt pour les arts et partageaient des valeurs très libérales. «Il y avait beaucoup de joie dans ma famille, explique l'artiste de 31 ans. Je dois aussi beaucoup aux professeurs de piano que j'ai eus dès l'âge de 4 ans. Ils étaient de jeunes étudiants en musique à l'université. De les voir si passionnés par le piano, et de voir la réaction physique et émotionnelle que pouvait créer la musique m'a rendu accro à ce sentiment.»

Andrew W.K. est par ailleurs un ami de Gonzales, avec qui il a participé à des concours amicaux de piano. «Il m'a envoyé une idée de chanson il y a quelques jours!» signale-t-il.

Un spectacle d'Andrew W.K., c'est une forte dose de défoulement. Samedi soir, le chanteur veut créer une célébration collective avec sa performance solo. Derrière son ordinateur et son clavier, il veut que les gens s'époumonent en chantant avec lui les Party Hard, I Love NYC et Party 'Til You Puke.

Bilan positif pour Scène 1425

Il y a un an, Scène 1425 a élargi son réseau au-delà de Laval, en s'associant avec d'autres diffuseurs de la province et en créant une plateforme web. Bilan? «Je suis très content de l'implication des diffuseurs, indique Julien Aidelbaum, responsable de la programmation. Et il y a du monde aux spectacles.»

Scène 1425 lancera des applications mobiles sous peu, annonce-t-il, en plus de produire une première tournée, celle de Timber Timbre.

EN RAFALE

> Le promoteur evenko a annoncé plusieurs spectacles à venir au Centre Bell : Simple Plan (23 février) et James Blunt (29 novembre), dont les billets sont mis en vente vendredi et samedi, respectivement. Pour le spectacle de The National, qui aura lieu le 9 novembre, la vente des billets débute vendredi. Neko Case et Wye Oaks en assurent la première partie.

> No Doubt a repoussé à l'an prochain la sortie de son premier album en dix ans. La cause: un simple manque de temps.

SORTIES DE LA SEMAINE

> Numéro 4, Marc Déry

> Le vrai monde, Kaïn

> Velociraptor, Kasabian

> Hysterical, Clap Your Hands Say Yeah

> Retrouvailles 2, Gilles Vigneault

> La vie à deux, Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau

> Unbroken, Demi Lovato

> Night of Hunters, Tori Amos

> Duets II, Tony Bennett