Source ID:; App Source:

Richard Desjardins écrit pour Élisapie Isaac

La chanteuse inuite Élisapie Isaac lancera son premier... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

La chanteuse inuite Élisapie Isaac lancera son premier album solo intitulé There Will Be Stars le 22 septembre prochain.

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Le premier album solo d'Élisapie Isaac, chanteuse inuite découverte au sein du duo Taima, comptera une chanson écrite par Richard Desjardins et composée par Pierre Lapointe. Il s'agit de la seule pièce en français d'un disque chanté en anglais et en inuktitut intitulé There Will Be Stars et dont la parution est prévue le 22 septembre prochain.

«Ça fait trois ans que je lui demande d'écrire une chanson pour moi, indique la chanteuse. Je sais qu'il est sensible aux autochtones et aux inuits.» L'auteur de Nataq s'est finalement laissé convaincre l'été dernier, mais comme son horaire était trop chargé pour qu'il compose en plus la musique, l'équipe d'Élisapie Isaac a fait appel à Pierre Lapointe.

Moi, Elsie, le morceau issu de cette collaboration, est la déclaration passionnée d'une femme du Grand Nord, amoureuse d'un Blanc qui s'apprête à rentrer chez lui, au sud. «Il y a un côté désespéré et un côté animal dans la chanson, expose la chanteuse. Je ne voulais pas que ce soit dur, mais je pense que Richard Desjardins est très inspiré par la réalité des Autochtones. Alors, c'est dur et cru, mais en même temps, c'est plein d'espoir.»

There Will Be Stars, dont plusieurs extraits ont été présentés aux médias lundi, marque un nouveau départ pour Élisapie Isaac. S'éloignant de l'horizon large et des atmosphères éthérées de l'album enregistré avec Taima, elle a concocté avec le réalisateur Éloi Painchaud et son équipe des chansons aux racines très folk, mais aux orchestrations savamment étoffées et au lustre pop.

Out Of Desperation flirte par ailleurs avec le rock, mais est surtout marquée par une mélodie légère et très accrocheuse. «C'est déjà un hit dans le Grand Nord», rigole la chanteuse, qui a récemment donné un concert à Puvirnituq. Ensoleillée elle aussi, Butterfly emprunte des éléments au reggae, alors que Wish Song et Nothin In This World évoquent plutôt un folk nocturne, approché de manière très moderne.

Turning My Back, qui découle d'une collaboration avec Martin Léon, ose même une rythmique dansante et évoque une version relaxe du disco. «Faire ce disque était une question de survie, affirme la chanteuse. J'ai 32 ans, je suis encore jeune. Je savais que j'allais avoir envie de faire quelque chose de plus pop un jour et ce n'est pas à 45 ans que je dois le faire. Je me suis dit: c'est maintenant que je me lance.»

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer