La première semaine de notre nouvelle saison musicale sera une semaine chargée simple illustration de ce que seront plusieurs des semaines à venir! Ainsi, trois concerts sont annoncés pour demain soir.

Claude Gingras

À la basilique Notre-Dame, 19h30: concert hors-série de l'Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Zubin Mehta. L'OSM rappelle ses anciens titulaires en cette 75e saison et Mehta, qui occupa le poste de 1961 à 1967, a choisi un Messiaen pour le centenaire, soit l'imposant Et exspecto resurrectionem mortuorum.

L'oeuvre en cinq mouvements exclut les cordes: elle est pour 18 bois, 16 cuivres et percussions métalliques et réunit 40 exécutants. La section de percussions comprend des cloches tubulaires, des cencerros (ou cloches de troupeau, comme chez Mahler), six gongs et trois tam-tams (les tam-tams n'étant pas les petits tambours que l'on pense mais des plaques métalliques suspendues, comme les gongs).

Dutoit dirigea l'oeuvre à l'OSM en 1978 en présence de Messiaen. José-André Gendille la dirigea ensuite au Festival de Lanaudière en 1988.

Donné sans entracte, le concert de demain comprendra aussi la troisième Symphonie de Saint-Saëns, avec Patrick Wedd à l'orgue, et une pièce de Messiaen pour orgue seul, Apparition de l'Église éternelle, jouée par Pierre Grandmaison au Casavant électropneumatique de Notre-Dame. Mais l'OSM n'était pas fixé hier à savoir si le Saint-Saëns serait joué là-haut ou sur un orgue électronique placé dans le choeur avec l'orchestre.

Demain également, 20h, salle Maisonneuve de la PdA, Yuli Turovsky et ses Musici ouvrent leur «série du soir» avec une reprise, La Cantata criolla du Vénézuélien Antonio Estévez. Turovsky avait présenté ce «duel vocal» opposant le Diable et un paysan en 1996 à l'église Saint-Patrice de Magog dans le cadre de la saison d'Orford et avec les deux mêmes solistes que dans l'enregistrement Dorian de 1990 dirigé par Eduardo Mata, soit le ténor Idwer Alvarez et le baryton William Alvarado. Cette fois, seul Alvarez revient, le Diable étant incarné par Franklin de Lima. Gougeon, Vaughan Williams et Desenne pour compléter.

Demain soir encore, 20h, Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours: début de saison des Boréades de Francis Colpron avec un «Molière en musique». Lectures de Sophie Faucher et Carl Béchard, musiques de Lully, Couperin et Charpentier.

Sixtrum vendredi

Vendredi, 20h, salle Claude-Champagne, le nouvel ensemble Sixtrum de l'Université de Montréal ouvre sa saison avec Exotica, de Mauricio Kagel, seule oeuvre au programme et totalisant 70 minutes. La partition de 1971-72 est pour instruments non-occidentaux: xylophone africain, guitares et luths de diverses origines, grelots indiens de différentes tailles, trompes du Gabon, sistres du Kenya, clarinettes d'Arménie, flûtes de divers pays, etc. Le flûtiste Guy Pelletier se joindra aux percussionnistes Leroux, Grégoire, Catalâo, Hornsey, Marandola et Ibrahim pour ce concert.

Puccini samedi

Samedi, 20h, salle Wilfrid-Pelletier de la PdA: ouverture de la 29e saison de l'Opéra de Montréal avec une nouveauté, La Fanciulla del West, de Puccini, dont l'OdM marque le 150e anniversaire de naissance. Susan Patterson interprétera le rôle-titre de cet opéra «américain» de Puccini créé à New York en 1910. Dans nos pages samedi: présentation de cette oeuvre peu connue.

Dimanche, 15h30, Pollack Hall de McGill, le LMMC ouvre sa 117e saison avec le Trio Pennetier-Pasquier-Pidoux (piano,violon, violoncelle) dans le célèbre Archiduc op. 97 de Beethoven et le deuxième Trio élégiaque, op. 9, de Rachmaninov.