C’est un livre très courageux que signe ici la journaliste japonaise Ito Shiori. Elle nous raconte dans le détail le récit de son agression sexuelle par un patron de la télé bien en vue, proche du pouvoir.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Un témoignage retentissant dans un pays où le viol est encore un puissant tabou social, et où le mouvement #metoo a eu peu d’échos.

Défiant les conventions, la jeune femme décide de se battre jusqu’au bout. Face à l’inertie de la police qui l’encourage à garder le silence, elle organise une conférence de presse pour dénoncer publiquement son agresseur et, plus largement, l’absence criante de soutien pour les femmes victimes d’agressions sexuelles au Japon.

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS PICQUIER 

La boîte noire, d’Ito Shiori

Ce récit, qui a contribué à faire bouger les choses dans son pays, est important.

★★★ La boîte noire. Ito Shiori. Traduit du japonais par Jean-Christophe Helary et Aline Koza. Éditions Picquier. 256 pages.