(Los Angeles) L’humoriste américain Dave Chappelle suscitait vendredi la polémique à la suite de blagues sur « le genre » dans un de ses spectacles diffusés sur Netflix, dénoncées par des militants LGBTQ comme étant « transphobes ».

Agence France-Presse

« Le genre est un fait. Chaque être humain dans cette pièce, chaque être humain sur Terre a dû passer entre les jambes d’une femme pour être sur Terre. C’est un fait », lance notamment le comique dans The Closer, sorti cette semaine aux États-Unis.

Il y prend au passage la défense de l’auteure britannique J. K. Rowling, accusée par certains l’an dernier d’avoir tenu des propos insultants à l’égard des personnes transgenres sur Twitter.

Ces saillies n’ont pas été du goût d’associations de défense des LGBTQ, comme la National Black Justice Coalition, qui a demandé à Netflix de déprogrammer ce spectacle de Dave Chappelle.

Jaclyn Moore, productrice pour Netflix de la série Dear White People et elle-même transgenre, a de son côté affirmé sur Twitter qu’elle ne travaillerait plus avec la plateforme de vidéo à la demande « tant qu’elle continuerait à diffuser et à profiter de contenus aussi ouvertement et dangereusement transphobes ».

Loin de calmer le jeu, Dave Chappelle a remis de l’huile sur le feu jeudi soir lors d’un spectacle donné dans le gigantesque stade Hollywood Bowl de Los Angeles.  

« Si c’est ce qu’on appelle être “effacé” alors j’aime ça », a-t-il dit en référence à la « cancel culture » (culture de l’effacement) dont il s’estime victime.

L’humoriste, très célèbre dans le monde anglo-saxon, a été chaudement applaudi par les 18 000 spectateurs, selon The Hollywood Reporter et Deadline, deux médias spécialisés dans l’industrie du divertissement.