Elle est partout. Sur scène avec Les Grandes Crues pour animer un gala au prochain Festival Juste pour rire, à la radio aux côtés de Benoit Gagnon, sur le web avec Le Courrier du cul. Elle a un compte Instagram à faire pâlir de jalousie les fashionistas, apparaît au petit écran dans OD + en direct ou La semaine des 4 Julie. Et dès jeudi prochain, Marie-Lyne Joncas sera aussi à la barre du Prochain stand-up, la grande nouveauté de la rentrée télé de Noovo. Portrait d’une artiste comique qui a plus d’une corde à son arc.

Stéphanie Vallet Stéphanie Vallet
La Presse

Il y a un peu plus de deux ans, Marie-Lyne Joncas se révélait au grand public dans Les 5 prochains, une série documentaire qui suivait de jeunes humoristes prometteurs de la relève. À partir de jeudi, c’est elle qui présentera les talents de demain en animant Le prochain stand-up.

Sortie de l’École nationale de l’humour (ENH) en 2014, Marie-Lyne Joncas a déjà un parcours impressionnant. « En ce moment, c’est le coup de poing ! Je suis sur les pancartes d’autoroute et sur les autobus. J’attendais ce boom depuis cinq ans… C’est hot ! », s’esclaffe Marie-Lyne Joncas.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Marie-Lyne Joncas et Ève Côté forment sur scène le duo Les Grandes Crues.

C’est son duo avec Ève Côté, baptisé Les Grandes Crues, qui a permis à Marie-Lyne de prendre son envol à sa sortie de l’ENH. Les deux jeunes trentenaires ont uni leurs forces sur scène et, à leur grande surprise, le tandem aura été plus qu’une histoire d’un soir.

Mais pourquoi avoir choisi ces personnages de fêtardes qui lèvent le coude à la première occasion ? « Les humoristes engagés vendent moins de billets ! lance Marie-Lyne Joncas. On a choisi ça parce que des femmes entre 25 et 35 ans, il y en a à la poche. Et c’est exactement ce qu’on est aussi : des filles trentenaires un peu à la recherche d’elles-mêmes, célibataires, sur le party. Dans six ans, ce qu’on va dire correspondra aussi à nos réalités. »

PHOTO SACHA BOURQUE FOURNIE PAR MARIE-LYNE JONCAS

Les Grandes crues Marie-Lyne Joncas et Eve Coté lors d’une représentation de leur spectacle Su’l gros vin

En attendant, l’humoriste se verrait-elle continuer à faire de l’humour en solo ? « Jamais ! lance-t-elle en grimaçant. Le show que je fais avec Eve, c’est parce que c’est très théâtral. Mais je ne me mettrais jamais debout seule sur scène. »

L’humour, cet « accident » de parcours

Bien qu’on la connaisse avant tout comme humoriste, Marie-Lyne Joncas ne se définit absolument pas comme ça. Et pour cause. Au secondaire, elle s’est prise de passion pour le théâtre en jouant une pièce de Dominic Champagne puis a poursuivi ses études en exploration théâtrale au cégep de Saint-Hyacinthe, avant de faire un bac en communications à l’UQAM pour devenir… agente d’artistes !

« Une fois agente, ça me faisait trop mal : je voyais des breakdown, et je me disais que moi aussi je voulais tellement faire ça ! », se rappelle Marie-Lyne, qui a fini par tenter sa chance « pour le fun » aux auditions de l’École nationale de l’humour.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Marie-Lyne Joncas au ZooFest en 2018

Son côté comique, Marie-Lyne l’a sans aucun doute reçu en héritage de son père, mort dans un accident de la route alors qu’elle avait 1 an. « Tout le monde m’a toujours dit que c’était un clown. C’était le gars avec qui tu faisais le party dans une soirée, dit-elle. Mon feeling, c’est que j’aurais pas mal plus été casée au Lac-Saint-Jean s’il était encore là. Si on a déménagé, c’est à cause de mon beau-père. »

L’effet papillon me traumatise, c’est pour ça que j’ai un papillon tatoué sur la cuisse. On ne sait jamais où la vie nous mène. Il faut vivre à 100 %.

Marie-Lyne Joncas

Le succès des capsules web Le Courrier du cul et du spectacle Su’l gros vin ont fortement teinté la perception du public envers Marie-Lyne Joncas. Mais la jeune femme est bien décidée à prendre un virage dans sa carrière. « Au début, on allait à Salut, Bonjour ! et on nous accueillait avec un verre de vin à 7 h du matin ! C’est correct, ce n’est plus nécessaire ! Sur le tournage du Prochain stand-up, on ne m’a pas fait une seule joke d’alcool. Je me suis dit : tu vois, on est rendu ailleurs », précise Marie-Lyne, qui a effectué une grande remise en question dans sa vie comme dans sa carrière il y a un an, après avoir été rappelée à l’ordre par son agente.

Changer de vie, changer de ton

« J’étais trop sur le party. Je suis travaillante, mais quand tu mêles la brosse à ça, ça ne fonctionne pas. Je n’avais plus d’énergie. Une hygiène de vie, prendre soin de moi, m’entraîner, ça a tout changé. Je n’avais plus d’énergie. Je suis allée chercher un 40 % de plus d’énergie pour avancer dans ma carrière. Ma carrière a vraiment pris un step depuis. Et je suis certaine que c’est 100 % relié à ça », assure l’animatrice.

PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

Marie-Lyne Joncas dans le premier épisode du Prochain stand-up

Après avoir accepté toutes sortes de projets différents, l’heure des choix a sonné pour Marie-Lyne. « On a décidé de refuser tout ce qui était relié au sexe. Je ne suis pas la représentante de la sexualité féminine », sourit-elle.

L’hostie d’étiquette d’humoriste, je veux qu’elle s’en aille. Artiste comique, ça me parle ben gros. Mais en même temps, je veux aussi jouer dans des drames.

Marie-Lyne Joncas

Finies aussi les chroniques d’humour à la radio. « Je ne peux plus faire ça dans ma vie. Quand on me demande d’être drôle, ça m’angoisse », explique celle qui a tout de même tenu ce rôle pendant trois ans à l’émission du retour de CKOI, Le Clan MacLeod. « Je m’en vais à Rouge à L’heure du lunch avec Benoit Gagnon. Je suis plus drôle de manière spontanée qu’en écrivant. J’avais le goût d’essayer autre chose », ajoute-t-elle.

Et ce qui fait réellement vibrer la jeune femme, ça serait d’avoir son propre talk-show. « Je pense que l’animation, c’est ce que je suis. Laissons le temps faire les choses. L’équipe de Julie m’a demandé, si elle faisait de la fièvre, si je pouvais la remplacer », confie-t-elle.

À plus long terme, Marie-Lyne rêve toujours de jouer dans toutes sortes de films et de séries télé. « J’aimerais jouer du gros drame, une tueuse en série dans un film. C’est ce qui est le plus dur à faire et c’est le défi qui m’attire le plus », conclut la comédienne qui attend fébrilement de savoir quelle sera la place de son personnage d’agente de probation dans la prochaine saison de L’heure bleue, dont le tournage aura lieu l’hiver prochain.

Cinq émissions d’humour à voir cet automne

Bijoux de famille

PHOTO YAN TURCOTTE FOURNIE PAR TVA

Charles Lafortune pilotera Bijoux de famille.

Charles Lafortune animera à partir du 25 octobre Bijoux de famille, une émission réunissant chaque semaine trois humoristes et personnalités connues du public qui livreront leurs anecdotes et numéros sur le thème de la famille. Parmi les invités des premières émissions, on retrouve Marie-Soleil Dion, Sam Breton, Dominic Paquet et Léane Labrèche-Dor.

À partir du dimanche 25 octobre à TVA

Le prochain stand-up

PHOTO FOURNIE PAER NOOVO

Mariana Mazza, Louis Morissette et P-A Méthot seront les trois juges du Prochain stand-up.

P-A Méthot, Mariana Mazza et Louis Morissette forment le jury de cette compétition qui a pour objectif de trouver la prochaine vedette de l’humour au Québec. Au total, 36 candidats de la relève devront faire leurs preuves dans cette compétition animée par Marie-Lyne Joncas. Trois duels les opposeront chaque semaine, et le vainqueur pourra se produire au prochain Festival Juste pour rire.

À partir du jeudi 17 septembre à 20 h sur Noovo

Rue King

PHOTO FOURNIE PAR TVA

Pier-Luc Funk, Sophie Cadieux, Marie-Ève Morency, Mehdi Bousaidan, Stéphane Crête et Sylvie Moreau aux côtés de Stéphane Bellavance

Offerte sur Club illico depuis le début de mai, la comédie Rue King (adaptation d’un format allemand) met en vedette Pier-Luc Funk, Sophie Cadieux, Marie-Ève Morency, Mehdi Bousaidan, Stéphane Crête et Sylvie Moreau. Les comédiens improvisent leurs répliques en obéissant aux directives soufflées dans leurs oreillettes par le maître de jeu, Stéphane Bellavance.

Dès le 16 septembre, 19 h, à TVA

Ce soir on char

PHOTO FOURNIE PAR NOOVO

Philippe Bond et Dominic Paquet présentent Ce soir on char.

Dominic Paquet et Philippe Bond animent Ce soir on char, un festival d’humour enregistré l’été dernier au Ciné-parc Saint-Eustache. Maxim Martin, Cathy Gauthier, Philippe Laprise, Mariana Mazza, Mathieu Dufour et Mehdi Bousaidan sont au nombre des humoristes qui ont présenté des numéros aux automobilistes rassemblés pour l’occasion.

Le dimanche à 21 h sur Noovo

Cuvée comique et Corde raide

PHOTO OLIVIER JEAN, LAPRESSE

Philippe Laprise animera Cuvée comique.

Philippe Laprise sera aux commandes de Cuvée comique, les mercredis à 20 h. Une nouvelle émission qui réunira des artistes qui ont commencé leur carrière au même moment que lui afin qu’ils partagent des souvenirs et des anecdotes. Christine Morency animera quant à elle Corde raide (juste après Cuvée comique, à 20 h 30), où trois humoristes proposeront un numéro sur un sujet qui fait réagir et qui doit tenir compte des susceptibilités potentielles du public.

À partir du 14 octobre à Z télé