L'humoriste américain Aziz Ansari débute son spectacle Right Now, en ligne sur Netflix depuis mardi, en abordant de front la controverse née en 2018 après la publication d'un texte l'accusant d'inconduite sexuelle.

Marissa Groguhé
Marissa Groguhé LA PRESSE

En amenant le sujet avec une blague, il continue en avouant n'avoir pas beaucoup parlé de cette histoire, mais vouloir le faire durant sa tournée. « Je suis sûr que certains d'entre vous se demandent ce que je pense de cette situation, dit-il, sa voix haut perchée et son débit rapide laissant place à un ton monocorde. Parfois, j'ai eu peur, j'ai eu honte, d'autres fois, je me suis senti humilié, mais surtout, je m'en voulais que cette personne se soit sentie comme ça. »

Dans un article sur le site Babe.net, publié durant la vague #moiaussi, une femme de 23 ans racontait en détail qu'Ansari lui aurait fait des avances sexuelles non désirées après un rendez-vous. Elle disait s'être « sentie violée ». Dans son spectacle enregistré par Netflix, Aziz Ansari explique que la polémique l'a fait réfléchir, grandir et devenir « une meilleure personne ».

La vedette de Master of None reconnait que ce n'est pas la façon la plus drôle de commencer un numéro d'humour, mais il est chaudement applaudi avant d'enchaîner avec des blagues pour un spectacle d'une heure.