Les salles rouvrent partout au Québec et les artistes reprennent la route. En vue de cette rentrée tardive et pas ordinaire, La Presse suggère des spectacles et des expositions à voir dans tous les coins de la province.

Publié le 19 février
Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

Jean-Michel Blais à Gatineau

Le pianiste Jean-Michel Blais, qu’on a surtout entendu en solo, a lancé un album orchestral récemment. Sur Aubades, il est accompagné de 12 musiciens. Sur scène, lors de sa tournée québécoise qui s’amorce cette semaine, il sera entouré d’un « petit orchestre » de trois musiciens – Nadia Monczak (violon), Lorraine Gauthier (violoncelle) et Benjamin Deschamps (clarinette, clarinette basse, flûte traversière et saxophone soprano) – dans une scénographie qu’on annonce magnifique. Il sera notamment à la salle Odyssée de Gatineau, le 1er mars.

Consultez le site de la salle Odyssée

Les Hay Babies à Victoriaville

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Les trois membres des Hay Babies : Katerine Roy, Julie Aube et Viviane Roy

Boîte aux lettres, troisième album du trio Hay Babies, est une plongée dans un folk rêveur et un rock moelleux. On sent très bien l’influence sixties dans cette espèce de légèreté, comme dans la rondeur des sonorités. Ce trip rétro assumé et réussi sera porté sur les scènes du Québec, entre autres à l’espace culturel Le Carré 150, à Victoriaville, le 4 mars.

Consultez le site du Carré 150

DaveandJenn à Joliette

IMAGE FOURNIE PAR LE MUSÉE D’ART DE JOLIETTE

A Forest Song par DaveandJenn

Le tandem DaveandJenn, originaire de Calgary, présente au Musée d’art de Joliette son installation Le chant de la forêt. Elle rassemble notamment des tableaux, des sculptures et un diptyque vidéo qui explore l’exploitation d’une partie de la planète par une autre. Le tout est très haut en couleur. L’exposition est présentée jusqu’au 24 avril.

Consultez le site du Musée de Joliette

Lorraine Desmarais et l’OSS à Sherbrooke

PHOTO LAURENCE LABAT, FOURNIE PAR L’AGENCE LEFEBVRE

Lorraine Desmarais

Solo, trio, big band, orchestre symphonique, la pianiste Lorraine Desmarais a joué dans toutes sortes de formules et s’impose depuis longtemps comme une incontournable du jazz canadien. Elle se produira avec l’Orchestre symphonique de Sherbrooke, le 12 mars, à la salle Maurice O’Bready, lors d’un concert intitulé Symphonies d’Amérique où se mélangeront airs jazz et œuvres classiques de ce continent, dont des morceaux de Gershwin.

Consultez le site du Centre culturel UDS

Nikamu Mamuitun à Saguenay

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Le spectacle Nikamu Mamuitun rassemble des artistes autochtones et allochtones.

Issu d’une résidence d’artistes au Festival en chanson de Petite-Vallée, le spectacle Nikamu Mamuitun rassemble des artistes autochtones – Ivan Boivin-Flamand, Matui, Scott Pien-Picard et Karen Pinette Fontaine – et allochtones. Florent Vollant a fait partie des mentors qui ont contribué à donner naissance à ce spectacle qui passera notamment par le Théâtre Palace de Saguenay le 25 mars, avant de se promener partout dans la province.

Consultez le site du spectacle

Anne-Élisabeth Bossé à Québec

PHOTO FOURNIE PAR LE GRAND THÉÂTRE DE QUÉBEC

La comédienne et humoriste Anne-Élisabeth Bossé

La comédienne Anne-Élisabeth Bossé, remarquée tant au théâtre qu’à la télévision et au cinéma, a fait le saut en solo dans l’humour. Elle présente son premier one woman show intitulé Jalouse un peu partout au Québec. Ce spectacle qualifié d’« objet inclassable », peaufiné ces derniers mois malgré la pandémie, sera notamment à l’affiche de la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec le 2 avril.

Consultez le site du Grand Théâtre de Québec

Libertés sacrifiées à Gatineau

IMAGE FOURNIE PAR LE MUSÉE CANADIEN DE L’HISTOIRE

Interné italo-canadien, de Vincenzo Poggi, 1940

La Loi sur les mesures de guerre n’existe plus, elle a été remplacée par la Loi sur les mesures d’urgence, que le gouvernement fédéral souhaite utiliser pour la première fois afin de faire face à l’occupation du centre-ville d’Ottawa, notamment. Le contexte ne pourrait être mieux choisi pour visiter l’exposition Libertés sacrifiées, qui explore les conséquences de l’utilisation de la défunte Loi sur les mesures de guerre lors des deux guerres mondiales et de la crise d’Octobre. Jusqu’au 5 septembre au Musée canadien de l’histoire.

Consultez le site du Musée canadien de l'histoire