Le titre de Research In Motion a connu hier sa pire dégringolade en un mois à New York après que BMO Capital Markets a indiqué que le fabricant du téléphone BlackBerry pourrait avoir obtenu moins d'abonnés que prévu en novembre à cause de la pénurie de son nouveau téléphone intelligent Storm.

LA PRESSE

Hier, l'action de RIM a cédé 4,50$, ou 8,1%, à 50,77$ à la Bourse de Toronto. Plus tôt dans la journée, le titre avait reculé de 11%, pire chute en un jour depuis le 24 octobre dernier.

 

Les magasins de Verizon Wireless, le fournisseur de téléphonie cellulaire qui vend les nouveaux téléphones Storm, de Research In Motion, depuis la semaine dernière, n'ont reçu qu'un nombre limité d'appareils, ont indiqué des analystes de BMO Capital Markets, dont Keith Bachman, citant des conversations avec «plusieurs magasins».

«L'intérêt des consommateurs envers le Storm est élevé», précisait M. Bachman dans une note à des clients datée d'avant-hier. «Toutefois, nous avons été surpris par le peu de stock d'appareils Storm», ajoutait-il.

M. Bachman, qui travaille depuis New York, estime que Research In Motion aura obtenu 2,78 millions de nouveaux abonnés en novembre, ce qui serait inférieur à la prévision de l'entreprise, qui tablait sur 2,9 millions nouveaux clients.