La domination de Montréal s’est fait au moins sentir en 2020 dans un domaine au Canada, celui du jeu vidéo. Les studios de la métropole québécoise ont effectué une razzia de 13 des 15 Prix du jeu canadien dans cette catégorie.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

La performance montréalaise est en grande partie attribuable à Ubisoft et à son plus récent jeu, Assassins Creed Valhalla, conçu dans les studios du boulevard Saint-Laurent. La franchise aux 110 millions de joueurs a récolté à elle seule cinq trophées, dont les trois plus prestigieux, ceux pour le meilleur jeu PC, le meilleur jeu pour console et le jeu de l’année.

Valhalla a également été considéré comme le meilleur en termes de narration. La performance de la voix féminine en anglais, Cecilie Stenspil, lui a valu un trophée.

Mais d’autres studios montréalais se sont distingués dans ce palmarès. Au premier chef, Typhoon Studios a reçu la consécration pour son premier et seul jeu, Journey to the Savage Planet, couronné comme meilleur premier jeu indie. Ce jeu hors norme a eu droit dans sa version française à des voix québécoises, enregistrées par Guillaume Lambert, Emmanuel Bilodeau et Katherine Levac. Typhoon a été acquis par Google en décembre 2019, mais le géant des moteurs de recherche a laissé tomber le domaine du jeu vidéo en février dernier.

Le jeu Spiritfarer, du studio montréalais indépendant Thunder Lotus Game, a quant à lui récolté trois trophées. Cette œuvre très colorée à la trame musicale riche, dont le personnage a la tâche de transporter les défunts dans l’au-delà, a été considérée comme ayant la «meilleure direction artistique», le «meilleure bande originale» et hérite du titre de «meilleur jeu indépendant».

Autre invité illustre dans ce palmarès, le jeu Hardspace : Shipbreaker, du studio français Focus Home Interactive qui a ouvert un studio à Montréal, a hérité des titres de « meilleur design de jeu » et de « choix des fans ».

La plus récente œuvre du studio montréalais d’EA fondé par Jade Raymond, Motive, a eu droit à une belle reconnaissance de ses pairs. Star Wars : Squadrons a reçu le trophée pour le « meilleur design audio » et celui du « meilleur jeu de réalité virtuelle/augmentée ».

Prix de consolation

Seules les catégories du sport électronique et de la diffusion en direct échappent en grande partie aux artisans québécois. En sports électroniques, on a notamment couronné les Ontariens Joshua « Jatt » Leesman comme meilleur entraîneur et Luminosity Gaming comme la meilleure organisation.

Indervir « iLLeY » Dhaliwal, de Toronto, est considéré comme le « meilleur joueur », étant donné ses performances sur League of Legends.

Comme prix de consolation pour Montréal, l’évènement Six Invitational 2020 organisé par Ubisoft autour du jeu Rainbow Six Siege a été récompensé comme le « meilleur évènement de sport électronique ».