En 2019, 72 % des Canadiens étaient prêts à divulguer des renseignements personnels pour accéder à un service gratuit comme Facebook ou YouTube.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

La perte de confiance a été spectaculaire en un an, selon le plus récent rapport de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI). À peine 26 % des internautes se disent maintenant d’accord pour partager leurs données personnelles pour des services de diffusion en continu de vidéo, et moins de 22 % sont prêts à en faire autant pour les réseaux sociaux. La méfiance touche pratiquement tous les aspects de la technologie, notamment les assistants vocaux comme Alexa et Google Home dont les indiscrétions inquiètent 74 % des Canadiens.

SAISIE D’ÉCRAN LA PRESSE

Selon le plus récent rapport de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI), à peine 22 % des internautes se disent maintenant d’accord pour partager leurs données personnelles pour accéder gratuitement aux réseaux sociaux.

Un jeune sur deux sans ordi

Alors que l’enseignement à distance s’impose, l’organisme Printemps numérique a pu dresser un portrait inédit et très complet des inégalités entre les jeunes dans ce domaine. L’étude, pour laquelle on a sollicité 1800 jeunes de 14 à 29 ans, conclut que seulement un sur deux dispose d’un ordinateur, un des constats de ce qu’on appelle la « fracture numérique ». Près d’un sur 25 n’a rien du tout, ni téléphone intelligent, ni console, ni tablette. Fait à retenir, le seul appareil qu’on peut considérer comme largement utilisé est le téléphone cellulaire, que 83 % des filles et 72 % des garçons possèdent. Et bonne nouvelle : 70 % des jeunes savent régler les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux.

1,56 milliard de consoles

Près de deux décennies après son lancement, la PlayStation2 de Sony demeure la console la plus populaire de tous les temps, avec 157 millions d’unités vendues entre 2000 et 2013. C’est le verdict de la firme Learnbonds, qui a publié cette semaine une compilation très complète des consoles vendues depuis l’Atari 2600, sortie en 1977. Aux deuxième et troisième rangs, on retrouve deux produits Nintendo mythiques, la Nintendo DS et le Game Boy. Chez Microsoft, la Xbox 360 demeure le plus grand succès depuis 2005 avec 85,8 millions d’unités. Le plus grand flop : la Dreamcast de Sega, produite pendant trois ans à partir de 1998 et qui n’a été vendue qu’à 8,2 millions d’exemplaires.

  • Près de deux décennies après son lancement, la PlayStation2 de Sony demeure la console la plus populaire de tous les temps, avec 157 millions d’unités vendues entre 2000 et 2013.

    PHOTO TIRÉE DU SITE PLAYSTATION. COM

    Près de deux décennies après son lancement, la PlayStation2 de Sony demeure la console la plus populaire de tous les temps, avec 157 millions d’unités vendues entre 2000 et 2013.

  • La PlayStation2 de Sony (à gauche) demeure la console la plus populaire de tous les temps, avec 157 millions d’unités vendues entre 2000 et 2013. Le plus grand flop : la Dreamcast de Sega (à droite), produite pendant trois ans à partir de 1998 et qui n’a été vendue qu’à 8,2 millions d’exemplaires.

    PHOTO ASSOCIATED PRESS, DROITS LA PRESSE

    La PlayStation2 de Sony (à gauche) demeure la console la plus populaire de tous les temps, avec 157 millions d’unités vendues entre 2000 et 2013. Le plus grand flop : la Dreamcast de Sega (à droite), produite pendant trois ans à partir de 1998 et qui n’a été vendue qu’à 8,2 millions d’exemplaires.

1/2
  •  
  •