(Washington) Apple, qui a longtemps préféré le « fait maison » jusque pour les réparations, a annoncé jeudi qu’il allait agrandir le réseau de réparateurs pouvant remettre d’aplomb les téléphones de la marque qui ne sont plus sous garantie.

Agence France-Presse

Ce nouveau programme, qui sera d’abord lancé aux États-Unis avant d’être étendu à d’autres pays, doit offrir la possibilité à des entreprises « petites ou grandes » d’avoir accès « aux mêmes pièces détachées, aux mêmes outils, à la même formation, aux mêmes manuels et outils de diagnostic que les réparateurs actuellement agréés Apple.

Ce programme est destiné à étoffer le nombre de réparateurs et « à mieux répondre à la demande des clients » .

À l’heure actuelle, la marque à la pomme a un réseau mondial de quelque 5000 membres agréés pour réparer les produits Apple, sous garantie ou non.

La certification des réparateurs est gratuite.  

C’est un geste d’ouverture de plus pour la firme de Cupertino, notoirement soucieuse de tout contrôler.

Elle avait déjà triplé récemment le nombre de réparateurs agréés aux États-Unis grâce à la certification de tous les réseaux de distribution d’électronique grand public Best Buy.