(Séoul) Le géant sud-coréen de l’électronique Samsung Electronics a annoncé vendredi tabler sur une hausse de 25,7 % de son bénéfice opérationnel au 4e trimestre grâce notamment à une forte demande de puces en raison de l’essor du télétravail dû à la pandémie de coronavirus.  

Agence France-Presse

Le bénéfice opérationnel d’octobre à décembre devrait s’établir à 9000 milliards de won (8,23 milliards US), précise le groupe. En 2019, il avait dégagé 7160 milliards de won sur la même période.

Les analystes prévoyaient un bénéfice de 9340 milliards de won, selon la firme FnGuide.

Au troisième trimestre, Samsung avait dégagé un bénéfice net de 9360 milliards de won (8,3 milliards US) pour un chiffre d’affaires en hausse de 8 % à 66 960 milliards de won.

Ces prévisions sont rendues publiques deux mois après le décès de son patron Lee Kun-hee, qui a fait de l’empire Samsung l’un des premiers groupes technologiques au monde.

Samsung est de loin le plus grand des « chaebols » du pays, des conglomérats contrôlés par des familles.  

À l’origine du prodigieux redressement après la Guerre de Corée, aujourd’hui la 12e économie au monde, ils sont aujourd’hui accusés d’avoir des liens opaques avec le pouvoir politique et d’entraver toute concurrence.