(Paris) L’avionneur européen Airbus a annoncé lundi la suspension « temporaire » de la production et des activités d’assemblage dans ses sites allemands de Brême et Stade, ainsi que sur celui de Mobile aux États-Unis, en raison du coronavirus.

Agence France-Presse

Ces décisions « ont été prises en réponse à plusieurs facteurs liés à la pandémie actuelle de COVID-19 », indique Airbus dans un communiqué. Il met en avant un niveau d’inventaire « élevé » sur les sites, ainsi que « les différentes recommandations des gouvernements » qui ont un impact sur le déroulement de l’activité de production.

En Allemagne, à Brême, « la production et les activités d’assemblage seront en pause à partir du 6 avril jusqu’au 27 avril inclus, les services-clés de support se poursuivant ».  

Le site allemand de Stade connaîtra également une « pause » dans la production et l’assemblage du 5 au 11 avril inclus, avec d’autres jours d’arrêt prévus « dans les semaines qui suivront » dans une partie des départements de production, tandis que les services de support seront maintenus.

À Mobile en Alabama, qui participe notamment à l’assemblage de l’A220 et de l’A320, « la pause dans la production commencera cette semaine et est prévue de durer jusqu’au 29 avril. Certaines activités se poursuivront sur le site », comme la construction ou la maintenance des appareils.

Les activités qui seront maintenues sur ces trois sites « le seront en application des mesures d’hygiène requises et de la distanciation sociale », est-il précisé

Airbus rappelle qu’il a suspendu en mars pendant quatre jours sa production et ses activités d’assemblage en France et en Espagne afin de mettre en place les mesures d’hygiène et de sécurité « nécessaires » face au coronavirus.

La production et l’assemblage en France ont repris « graduellement » depuis le 23 mars, tandis que d’autres activités au Royaume-Uni, en Espagne et au Canada « ont été temporairement suspendues, reflétant le niveau des stocks et les dernières restrictions gouvernementales », ajoute le communiqué.