(Toronto) Brookfield Asset Management a affiché une perte au deuxième trimestre dans la foulée d’une réévaluation à la baisse de la valeur de son portefeuille immobilier en raison de la crise sanitaire.

La Presse canadienne

La société a indiqué jeudi que la plupart de ses activités continuaient de générer des bénéfices, mais que certains segments ont été affectés par les fermetures provoquées par la pandémie de COVID-19.

Brookfield Asset Management a vu sa perte nette attribuable aux actionnaires s’élever à 656 millions US, ou 43 cents US par action, au cours de la période de trois mois ayant pris fin le 30 juin. À la même période l’an dernier, la société avait engrangé un bénéfice de 399 millions US, ou 24 cents US par action.

Avec les mesures d’aides gouvernementales qui devraient diminuer, les besoins en liquidités des entreprises devraient croître, ce qui devrait se traduire par des occasions d’investissement, a estimé la firme.

Brookfield Asset Management a indiqué être en mesure de déployer jusqu’à 77 milliards US. La société dispose notamment de 16 milliards US en liquidités, facilités de crédit et d’autres actifs financiers et de 61 milliards US disponibles pour réaliser de nouvelles transactions.