(Calgary) La crise de la COVID-19 a incité le transporteur aérien canadien WestJet à annoncer lundi la suspension pour une période de 30 jours de toutes les opérations commerciales de ses vols internationaux et transfrontaliers à compter de dimanche prochain, le 22 mars, à 23 h 59.

La Presse canadienne

La compagnie basée à Calgary précise que son dernier vol prévu à l’horaire aura lieu dimanche soir.

Pour les 30 jours qui suivront, les billets des vols internationaux et transfrontaliers ne sont déjà plus en vente. Et à compter de mercredi qui vient, à 23 h 59, les ventes de billets seront suspendues pour ces vols à l’horaire jusqu’au 22 mars à 23 h 59.

Les voyageurs qui détiennent des billets pour des vols internationaux ou transfrontaliers prévus après l’entrée en vigueur de la suspension sont invités à se rendre sur le site web de la compagnie.

Dans un communiqué publié en anglais seulement sur son site web, le président et chef de la direction de WestJet, Ed Sims, ajoute qu’à compter de lundi, en collaboration avec le gouvernement du Canada, la compagnie mettra en disponibilité des vols destinés à ramener au pays les Canadiens coincés à l’étranger. Une réduction des tarifs sur les sièges disponibles est présentement effectuée par le transporteur.

WestJet ajoute que le trafic de ses vols intérieurs sera réduit d’environ 50 % pour une période de 30 jours.

Ed Sims conclut en écrivant qu’en tant que transporteur canadien, WestJet a la responsabilité de contribuer à ramener les Canadiens dans leur pays.

Lundi, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé la fermeture des frontières du Canada, mais pas aux citoyens des États-Unis.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a ajouté que les Canadiens qui seraient coincés à l’extérieur du pays recevraient de l’aide consulaire et de l’aide financière, y compris pour d’éventuels soins médicaux, s’ils sont malades. Il a aussi dit qu’il discutait avec les compagnies aériennes pour un éventuel rapatriement des Canadiens coincés à l’étranger.