Le profit et les revenus d'Héroux-Devtek ont reculé au 1er trimestre

Le chef de la direction d'Héroux-Devtek, Gilles Labbé... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le chef de la direction d'Héroux-Devtek, Gilles Labbé

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
LONGUEUIL, Qc

Héroux-Devtek a affiché vendredi un bénéfice net en baisse de 11,8 % pour son premier trimestre, en plus de hausser sa prévision de ventes pour l'ensemble de l'exercice qu'elle vient d'entamer.

Le fabricant de composants de trains d'atterrissage pour le marché aéronautique a affiché un profit net de 3,55 millions, soit 10 cents par action, pour son plus récent trimestre, clos le 30 juin. En comparaison, il avait engrangé un bénéfice net de 4,03 millions, ou 11 cents par action, pour la même période l'an dernier.

Le bénéfice ajusté, qui exclut les éléments non récurrents, a atteint 3,79 millions, ou 10 cents par action, en baisse de 6 % par rapport à l'an dernier.

Les revenus de l'entreprise établie à Longueuil ont diminué de 1,3 % pour s'établir à 85,8 millions au plus récent trimestre, par rapport à 86,8 millions un an plus tôt.

Les analystes visaient un bénéfice ajusté par action de 11 cents et un chiffre d'affaires de 82,9 millions $, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

Dans un communiqué, le chef de la direction d'Héroux-Devtek, Gilles Labbé, a souligné que les ventes dans l'aviation commerciale avaient augmenté de 5,6 %, stimulées par les livraisons de Boeing 777 et 777X, tandis que celles du marché de la défense ont reculé de 8,1 %, principalement en raison du ralentissement des activités liées au contrat avec l'armée de l'air américaine.

Héroux-Devtek a complété, au début juillet, son acquisition de Beaver Aerospace & Defense, une transaction qui lui a permis de hausser ses prévisions de ventes pour l'exercice en cours. L'entreprise croit ainsi être en mesure d'afficher une croissance d'environ 5 % de son chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'exercice, alors qu'elle misait précédemment sur des ventes stables par rapport à l'exercice 2018.

L'analyste Benoit Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins, a noté qu'Héroux-Devtek conservait son optimisme quant au secteur de la défense, dans un contexte où les engagements de dépenses militaires étaient à la hausse à travers le monde, et qu'elle restait positive en ce qui a trait aux perspectives à long terme du secteur commercial.

«Nous croyons qu'Héroux-Devtek est en bonne position pour continuer à remporter sa juste part de contrats pour plusieurs programmes d'avions, compte tenu de l'offre pleinement intégrée de l'entreprise, de son équipement de pointe et de son réseau international», a-t-il écrit.

La valeur du carnet de commandes fermes d'Héroux-Devtek se chiffrait à 454 millions à la fin du premier trimestre, comparativement à 466 millions trois mois plus tôt.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer